Retour

Refuges pour aider les itinérants alcooliques : Montréal va de l’avant

À l'instar d'autres villes canadiennes, Montréal ira de l'avant avec un service de refuges pour itinérants permettant la consommation d'alcool, a appris Radio-Canada. C'est l'un des éléments du plan d'action montréalais en itinérance 2018-2020 qui sera dévoilé mercredi par la Ville.

Un texte de Julie Marceau

L’ex-maire Denis Coderre en avait fait l’une de ses promesses électorale en comparant ce type de refuge aux centres d’injection supervisée. Les itinérants en état d’ébriété sont généralement refusés dans les refuges existants.Selon nos informations, la métropole veut toutefois se donner le temps d’étudier le modèle à suivre. Par exemple, un hébergement qui accepterait les résidents intoxiqués ou ceux qui intègrent un programme de gestion de l’alcool où les résidents reçoivent des « doses » comme à Ottawa, Vancouver ou Toronto.Montréal pourrait créer un nouveau refuge ou intégrer un nouveau volet à un établissement existant.La Ville souhaite développer des services pour les itinérants ou les personnes vulnérables ayant une dépendance à l’alcool, comme des soins de santé, de l’aide au logement, ou de l’aide alimentaire, en collaboration avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, qui coordonne le Plan intersectoriel en itinérance. Logement : des cibles plus ambitieuses?La vie autonome en logement afin d'assurer l’intégration sociale des personnes sans-abri devrait également être l’une des pièces maîtresses du plan d’action qui sera dévoilé mercredi.Sous l’administration Coderre, le plan d’action montréalais en itinérance 2014-2017 a notamment permis la réalisation d’un dénombrement de la population itinérante, la création d’un poste de protecteur des personnes en situation d'itinérance [devenu le poste de commissaire aux personnes en situation d'itinérance] et la mise en place de services d’injection supervisée.Le premier Plan d’action montréalais en itinérance a été adopté en 2010.

Plus d'articles