Retour

Regards sur le Québec et sur le monde au menu des 35es RVCQ

Pour sa 35e année, les Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ) présenteront 340 films, dont 111 primeurs à Montréal. Les festivités seront lancées le 22 février avec la projection du film de Patrice Sauvé Ça sent la coupe, qui met en vedette Louis-José Houde et Émilie Bibeau.

Cette comédie dramatique raconte l'histoire de Max (Louis-José Houde), 35 ans, dont l'univers bascule lorsque sa conjointe (Émilie Bibeau) le quitte soudainement.

La soirée d'ouverture sera à nouveau présentée simultanément à Sherbrooke (la Maison du Cinéma), à Québec (Le Clap), à Trois-Rivières (Cinéma du Cap) et à Saguenay (Cinéma Odyssée).

Les documentaires BGL de fantaisie (Benjamin Hogue), qui porte sur un collectif d'art contemporain de Québec, et Yes (Éric Piccoli et Félix Rose, fils de Paul Rose), qui suit le travail de l'artiste Simon Beaudry en Écosse, ainsi que les longs métrages de fiction Miséricorde (Fulvio Bernasconi) et TukTuq (Robin Aubert) auront également droit à une première aux RVCQ.

Dix-sept premiers longs métrages ont de leur côté été sélectionnés dans la catégorie Nouveaux regards, dont 1:54, de Yan England, Avant les rues, de Chloé Leriche, Prank, de Vincent Biron et Maudite poutine, de Karl Lemieux.

Les films anglophones ainsi que les coproductions auront également leur place dans le volet Horizons. Le fils de Jean, qui a valu à l'acteur Gabriel Arcand une nomination aux César en France, Two Lovers and a Bear, de Kim Nguyen, et La reine-garçon, de Mika Kaurismäki, y seront notamment projetés.

Simplement Viola (Rodolphe Caron), un portrait de l'interprète de la Sagouine, Viola Léger, Le dernier souffle : au coeur de l'Hôtel-Dieu de Montréal (Annabel Loyola), qui s'intéresse à la fermeture de cet hôpital, ainsi qu'À peau d'homme (Marie-Ève Nadeau), qui suit un des derniers commis voyageurs à faire le commerce de fourrures avec les communautés amérindiennes, sont au nombre des courts, moyens et longs documentaires qui seront présentés en première.

La programmation des 35es RVCQ comprend également plusieurs longs métrages québécois qui ont fait jaser et qui ont déplacé les foules au cours des 12 derniers mois, notamment King Dave (Podz), Juste la fin du monde (Xavier Dolan), Votez Bougon (Jean-François Pouliot) et Les mauvaises herbes (Louis Bélanger).

L’artiste Dominic Gagnon, la directrice artistique André-Line Beauparlant, l’actrice Anne Dorval, le cinéaste Podz et les spécialistes en effets spéciaux de Rodeo FX Arnaud Brisebois, Louis Morin et Philippe Théroux transmettront leur savoir-faire à l'occasion des Leçons de cinéma.

Ces 35es Rendez-vous du cinéma seront dédiés au cinéaste André Melançon, mort en août 2016.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine