Des architectes de renom, dont Pierre Thibault et la présidente de l'Ordre des architectes du Québec, Nathalie Dion, ont participé bénévolement à une visite d'écoles de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) dans le but de réfléchir aux améliorations architecturales qui pourraient être apportées aux bâtiments.

De nombreuses écoles de la CSDM font l'objet de rénovations. Et pour Pierre Thibault, c'est l'occasion de revoir les façons de faire pour embellir les bâtiments.

Avec un même budget, on peut parfois faire mieux, croit l'architecte. J'ai visité beaucoup d'écoles à travers le monde. Et ce que je voyais, par exemple en Scandinavie, c'est que l'école est vraiment un foyer communautaire. C'est aussi un endroit le soir où il y a des cours de cuisine, de yoga... Donc, c'est un bâtiment dont l'utilisation est probablement 40 % plus élevée que ce qu'on fait avec les projets au Québec en général.

Pierre Thibault, architecte

Pierre Thibault ajoute que des écoles intéressantes sur le plan architectural peuvent aussi avoir un effet sur la réussite scolaire: « Il faut que les plus belles des écoles soient dans les quartiers les moins favorisés. Il faut, pour l'enfant, que ce soit son cocon de bonheur pour qu'il puisse y retourner le soir et la fin de semaine si, chez lui, ce n'est pas tellement jojo. »

Visite

Les visiteurs ont notamment visité l'école Barclay, de même que l'école des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal, où d'importants agrandissements y ont été réalisés.

Pierre Thibault, tout comme Nathalie Dion, ont souligné la luminosité des lieux. Mais ils ont du même coup montré du doigt le manque d'originalité dans l'aménagement des cours d'écoles. Pour leur part, les architectes de la CSDM ont expliqué faire face à de nombreuses contraintes : budgets restreints, terrains exigus, écoles surpeuplées, etc.

Selon Pierre Thibault, le milieu scolaire montréalais fait face à d'énormes défis: « Le fait de travailler en ville, les défis aussi des bâtiments patrimoniaux... Je n'avais pas réalisé aussi à quel point on avait délaissé ce parc immobilier pendant bien des années. On a tout un rattrappage à faire! »

Projet-pilote

La présidente de l'Ordre des architectes du Québec, Nathalie Dion, réclame pour sa part l'adoption d'une politique nationale de l'architecture pour soigner davantage l'apparence des bâtiments gouvernementaux en construction ou en rénovation, comme les écoles.

Elle croit par ailleurs que le gouvernement doit favoriser la tenue de concours d'architecture lors de la construction d'écoles, un peu comme cela se fait déjà pour les bibliothèques.

Plus d'articles

Commentaires