Les Montréalais sont invités à revivre l'époque du parc Belmont toute la fin de semaine dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de la métropole.

Les amateurs retrouveront des éléments phares de l’ancien parc d’attraction tels qu’un carrousel vénitien, une grande glissoire, des miroirs déformants, des spectacles musicaux et « la grosse femme qui rit ».

Ils pourront également contempler des voitures anciennes et apprécier des photos d’époque du quartier Ahuntsic-Cartierville où est situé le parc.

« Le 375e anniversaire de Montréal nous donne l’occasion de nous réapproprier notre histoire collective et l’époque du parc Belmont en est certainement un élément marquant », estime le maire de Montréal Denis Coderre.

Toutes les activités sont offertes gratuitement sur l’emplacement d’origine situé à l'angle du boulevard Lachapelle et de la rue Odette-Oligny, à Montréal.

Une histoire mouvementée

Le parc d'attraction a connu un fort taux d'achalandage dans les années 60 malgré l'ouverture de La Ronde, mais le nombre de visiteurs a diminué progressivement au fil du temps.

« Dans les années 50, on ne peut plus s’y rendre [en tramway], donc on s’y rend en voiture, alors qu’à La Ronde, c’est en métro », explique l'historien et professeur à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Laurent Turcot.

Le parc Belmont a fermé ses portes en octobre 1983.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine