Il n'est pas toujours facile de retirer du positif dans une défaite, mais l'attaquant du Canadien Michael McCarron pouvait être satisfait de sa performance, vendredi.

Même si le Canadien a perdu 4-2 face aux Sharks de San Jose, McCarron a fait bonne impression à son premier match avec le Canadien cette saison.

McCarron a obtenu deux occasions de marquer en deuxième période et il a même été employé par l'entraîneur Michel Therrien en fin de match, quand l'équipe essayait de compléter la remontée.

« C'était son premier match et il a amené de l'énergie, a mentionné Therrien. Je pense qu'il a bien fait ça. »

Le colosse de 1,98 m (6 pi 6 po) a passé 12:25 sur la patinoire et a terminé le match avec une aide à sa fiche. Il a aussi décoché quatre tirs, dont deux cadrés, en plus d'accumuler cinq mises en échec et un tir bloqué. McCarron a même été 2 en 4 dans le cercle des mises en jeu.

« Je voulais pratiquer un jeu simple, terminer mes mises en échec, aller au filet et utiliser mon corps pour contrôler la rondelle, a expliqué l'Américain de 21 ans. Je pense l'avoir bien fait. »

McCarron a récolté quatre buts et huit aides en 21 matchs avec les IceCaps de Saint-Jean (T.-N.-L.), dans la Ligue américaine cette saison. La saison dernière, il avait amassé 38 points en 58 matchs avec les IceCaps, mais il avait été limité à un but et une aide en 20 sorties avec le Canadien.

Après avoir commencé la rencontre sur la quatrième unité, vendredi, McCarron s'est parfois retrouvé à la droite de Tomas Plekanec, Max Pacioretty ou Alexander Radulov quand Therrien a passé les trios au tordeur.

McCarron a dit avoir apprécié l'expérience de se retrouver dans un rôle plus offensif.

« C'était vraiment agréable de jouer avec des gars aussi talentueux. Ils vous trouvent facilement, a noté McCarron, choix de premier tour du Tricolore en 2013, 25e au total. Vous n'avez pas à jouer de manière craintive, de chercher à couvrir leur homme. C'était une belle expérience de jouer avec eux. »

Pacioretty, qui est déjà passé par là avec le Tricolore, a dit comprendre la situation dans laquelle McCarron se retrouve présentement.

« Il est un joueur qui peut être employé de différentes manières et je pense que c'est important pour un joueur comme lui de ne pas être étiqueté comme un gars offensif ou défensif, a expliqué Pacioretty. S'il peut contribuer de différentes manières, c'est comme ça qu'il va gagner sa place. Il pourra ensuite tenter de monter les échelons.

« Il a disputé un bon premier match et avec les gars qui tombent au combat, nous allons avoir besoin de lui. »

À moins d'un revirement de situation spectaculaire, McCarron disputera un deuxième match samedi, quand le Canadien rendra visite aux Capitals de Washington. Le Tricolore a le minimum de 12 attaquants en santé dans sa formation présentement, incluant Chris Terry, rappelé des IceCaps après le match de vendredi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine