Retour

Retour sur la révolution culturelle des années 60 au Musée des beaux-arts de Montréal

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente l'exposition Révolution, qui revient sur le bouillonnement culturel et social de la fin des années 60. Création du Victoria and Albert Museum de Londres, l'exposition a été adaptée pour l'Amérique du Nord.

En référence à la chanson des Beatles, Révolution présente les nombreuses transformations qui ont eu lieu à cette époque en Occident, du Flower Power aux Black Panthers, des premiers pas sur la Lune au festival Woodstock.

« C'est une exposition qui nous ramène dans le temps, mais jamais de façon nostalgique, parce qu'on parle de tous ces événements qui se sont déroulés en même temps, qui nous amènent dans le présent et qui nous projettent dans l'avenir », souligne Diane Charbonneau, commissaire de l’exposition.

L'exposition du MBAM regroupera quelque 700 œuvres et documents, dont des vêtements, des affiches, des pochettes d’album, des œuvres d’art, des photographies, des extraits de films et de documents musicaux.

« Les jeunes de cette époque ont changé le monde, qu'ils voyaient de manière différente de leurs parents. Ils étaient plus éduqués, ils avaient plus d'argent, alors ils consommaient [différemment] et ont [développé] une nouvelle manière de s'identifier par les vêtements, par la musique. »

Modernité et individualisme

Une sélection d'œuvres tirées de la collection du MBAM, signées Gilles Boisvert, Pierre Ayot et Jacques Hurtubise notamment, ainsi que des archives audiovisuelles du Québec des années 60 rendront compte des moments marquants de la province et de Montréal, dont le bed-in de John Lennon et Yoko Ono, L’osstidcho et la Révolution tranquille.

« C'est une période qui a amené une génération sur le haut du podium, qui a repoussé l'ordre ancien, explique Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM. C'est une époque de modernité [...] avec son individualisme qui a cours dans nos sociétés actuelles, avec ce mercantilisme. La question des drogues et la volonté de vivre en communauté sont aussi très présentes pour cette génération, qui se sent déracinée dans un univers technologique. »

Les visiteurs pourront suivre un parcours à l'aide d'un casque d'écoute et apprécier la musique des Beach Boys, des Beatles, de David Bowie, des Doors, des Rolling Stones, de Robert Charlebois, de Leonard Cohen et de Louise Forestier, entre autres.

Révolution propose également quelques environnements immersifs qui permettront de retourner dans les rues de Londres de cette époque, au milieu du soulèvement de Mai 68 à Paris, dans la foule de Woodstock ainsi que sur le site d'Expo 67.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine