Retour

Retour sur les 21 ans de carrière à Montréal de Jim Popp

Pendant 21 ans, le nom de Jim Popp et des Alouettes de Montréal allaient de pair, mais lundi, l'ère Popp s'est terminée. Retour sur la carrière d'un des directeurs généraux les plus marquants de la LCF.

Jim Popp a fait ses débuts comme directeur général avec les défunts Stallions de Baltimore en 1994. En deux saisons d'existence, l'équipe a remporté deux titres de division et la Coupe Grey en 1995.

L'arrivée d'une équipe de la NFL force le déménagement des Stallions. Ils ont transporté leurs pénates à Montréal. En changeant leur nom pour les Alouettes, ils ont repris le flambeau d'une franchise qui s'était éteinte en 1987.

Après avoir atteint la finale de la Coupe Grey pour la première fois en 2000, Jim Popp a finalement réussi à brandir la coupe en 2002.

Les Alouettes ont battu Edmonton 25-16 pour donner à la franchise son cinquième titre de champion, son premier depuis sa renaissance.

En 2006, pour la deuxième fois de sa carrière, Jim Popp s'est retrouvé sur le banc des joueurs en tant qu'entraîneur-chef, en remplacement de Don Matthews.

Il a également mené les Alouettes à la finale de la Coupe Grey pour la cinquième fois depuis le retour de l'équipe à Montréal.

En 2007, Jim Popp a engagé l'Américain Marc Trestman, un ancien coordonnateur offensif et entraîneur de quarts-arrière dans la NFL.

Sous l'égide de Trestman, les Alouettes ont remporté le titre de la division Est en 2008. Un an plus, ce sont hommes euphoriques qui ont célébré la deuxième Coupe Grey de Jim Popp avec les Alouettes.

Les Alouettes de Montréal ont réussi un botté de placement au dernier jeu du match, portant la marque à 28-27. Ils ont arraché cette victoire contre les Roughriders de la Saskatchewan.

En 2010, Trestman et Popp réitèrent les succès de 2009 et décrochent une deuxième Coupe Grey d'affilée, la quatrième pour Popp.

Encore une fois, ce sont les Roughriders de la Saskatchewan qui sont repartis bredouilles après leur défaite de 18-21 contre les Alouettes.

Jim Popp a signé une prolongation de contrat avec les Alouettes de Montréal en 2010, et espérait répéter les belles années du club.

Par contre, depuis leur Coupe Grey de 2010, les Alouettes n'ont plus été en mesure d'atteindre la finale de la Coupe Grey.

Depuis 1998, Jim Popp a pu compter sur le quart-arrière Anthony Calvillo, la figure de proue des succès de la franchise.

Depuis l'annonce de le retraite de Calvillo en 2014, le club n'a jamais été réellement capable de retrouver un quart-arrière aussi dominant.

En 2015, Popp a repris du service comme entraîneur-chef pour la quatrième fois et est resté en poste pour la saison 2016.

Après une saison tumultueuse, avec seulement trois victoires en 12 matchs, Jacques Chapdelaine a été nommé entraîneur-chef par intérim afin que Jim Popp puissent se consacrer à ses devoirs de directeur général.

Malgré tout, un changement s'imposait pour l'équipe. Lundi, le président des Alouettes Mark Weightman, avec le club depuis ses débuts à Baltimore, a annoncé à Popp la fin de sa carrière avec les Alouettes de Montréal.

Plus d'articles