Retour

Rétrécir les poteaux ou élargir les filets

Patrick Roy et Jarome Iginla croient que des mesures doivent être prises pour augmenter le nombre de buts dans la LNH.

L'un a passé sa carrière à frustrer les meilleurs attaquants de la Ligue nationale au point d'être reconnu comme l'un des meilleurs de l'histoire, et l'autre continue d'accumuler les buts à un rythme qui lui garantira une place au Temple de la renommée.

Si Iginla n'est pas tout à fait certain des mesures à adopter, Roy verrait d'un mauvais oeil une diminution de la taille de l'équipement des gardiens.

« On m'a posé la question récemment, et je n'ai jamais parlé de la grosseur de l'équipement, a précisé Roy après la séance d'entraînement de l'Avalanche du Colorado samedi matin au Centre Bell.

« La première préoccupation, c'est de protéger les gardiens de but, et je ne vois pas comment on pourrait rendre l'équipement plus petit. L'important, c'est que nos gardiens soient bien protégés et qu'ils ne soient pas sujets à subir des blessures parce qu'on veut rapetisser l'équipement », a fait remarquer l'ancienne gloire du Canadien et de l'Avalanche.

Roy pense plutôt qu'il faut jouer avec les filets en réduisant la taille de poteaux.

« Je trouverais intéressant de voir si on avait des poteaux tout aussi rigides, mais un peu moins gros, de sorte que chaque rondelle qui touche le poteau ou la barre horizontale entre dans le filet. J'ai l'impression que le nombre de buts pourrait augmenter de façon quand même assez considérable. Je calcule qu'il y a trois ou quatre poteaux par match. Si ceux-là deviennent des buts, ça donnerait peut-être les résultats que la Ligue nationale recherche », a-t-il suggéré.

Réservistes de qualité

Lorsque l'on se met dans la peau des attaquants, même ceux du calibre d'Iginla, déjouer des gardiens de la trempe de Carey Price, ou de la taille de Ben Bishop, est devenu un mandat de plus en plus difficile. L'ancien porte-couleurs des Flames croit qu'un amendement quelconque pourrait aider à régler le problème.

« J'ai lu un article récemment dans lequel on mentionnait qu'un seul gardien dans la Ligue avait affiché un pourcentage d'efficacité supérieur à 90 pour cent l'année des 200 points de (Wayne) Gretzky. Aujourd'hui, on en compte plus de 40. Ça fait une grande différence, a d'abord raconté Iginla.

« J'ai déjà été contre l'idée d'élargir les filets, mais aujourd'hui je serais en faveur. Aujourd'hui, nous affrontons des gardiens qui mesurent 6 pi 5 po (1,95 m), 6'6" (1,98) et même 6'7" (2 m). Toutes les équipes semblent posséder des gardiens de qualité et même les réservistes sont meilleurs qu'avant. Lorsque l'on se présente à l'aile pour décocher un tir, on ne voit rien. »

Plus d'articles

Commentaires