Retour

Risque de wagons « à la dérive » aux gares de triage du CP et du CN à Montréal

EXCLUSIF - Transports Canada affirme que certaines des manœuvres du Canadien Pacifique (CP) dans sa gare de triage Saint-Luc représentent un « risque imminent pour la sécurité ferroviaire » et ordonne à la compagnie d'effectuer des changements. Le CP dit avoir effectué des changements mais conteste cette décision, a appris Radio-Canada.

Un article de Bahador Zabihiyan

Les inspecteurs de Transports Canada ont les deux principales gares de triage de Montréal dans leur ligne de mire, particulièrement celle du CP à Côte-Saint-Luc.

Le 23 août dernier, l'un d'eux a rendu visite au CP dans sa gare de triage Saint-Luc. Trois wagons étaient partis à la dérive sur une voie secondaire à cause d'une erreur d'un employé. L'un d'entre eux avait finalement déraillé.

La conclusion de l'inspecteur fédéral est plutôt accablante pour le CP. La compagnie utilise des « sabots d'enrayage » pour arrêter ses wagons lors des manœuvres en gare de triage, et cela crée « un risque imminent pour la sécurité ferroviaire », indique-t-il.

Le CP soutient que la compagnie a pris des mesures pour se plier à la décision de Transports Canada assurant que toutes les manoeuvres se font à basse vitesse, mais ne souhaite pas commenter davantage. Mais le CP conteste cette décision devant le Tribunal d'appel des transports du Canada. Une audience est prévue à la mi-novembre.

Le même inspecteur fédéral s'était déjà rendu à cette gare de triage après un accident similaire en mai dernier. Il avait déjà averti le CP en lui demandant de revoir ces mêmes pratiques à Côte-Saint-Luc, selon les documents de cour obtenus par Radio-Canada.

Les visites d'inspecteurs de Transports Canada dans les installations ferroviaires ne sont pas exceptionnelles, dit Patrick Charpentier, expert ferroviaire qui a déjà travaillé dans une gare de triage. « Cet ordre demande au CP de changer ses façons de faire [...] peut-être que ce qui est étonnant, c'est que le CP ait décidé de porter la réponse en appel », dit M. Charpentier.

Sur 57 ordres publiés par les inspecteurs de Transports Canada depuis 2013, les compagnies ferroviaires en ont contesté 8.

Le CN aussi visé par Transports Canada

L'immense terrain situé entre Côte-Saint-Luc et l'arrondissement de Saint-Laurent accueille aussi la gare de triage du Canadien National (CN). Et celle-ci est aussi dans la ligne de mire de Transports Canada, notamment après deux accidents en deux semaines lors de manœuvres, entre les mois de juin et de juillet derniers.

L'inspecteur fédéral reproche au CN de ne pas avoir de mesures suffisantes pour éviter les accidents lors de manœuvres des wagons. Trois mois plus tard, l'ordre de Transports Canada est toujours en vigueur, ce qui signifie que le CN ne s'y est pas encore plié.

M. Charpentier comprend l'analyse de l'inspecteur de Transports Canada à la gare du CN. « Il demande certaines actions, certains suivis, certains changements de pratiques, ce qui est très, très louable », dit M. Charpentier.

Contrairement au CP, le CN ne conteste pas la décision de Transports Canada.

Aucune matière dangereuse n'était présente dans les quatre accidents qui se sont produits depuis mai dans les deux gares du CN et du CP, mais il en circule quotidiennement sur les voies de ces deux installations.

Les élus pas inquiets

Une situation qui inquiète Robert Libman, l'ancien maire de Côte-Saint-Luc qui milite pour un déménagement de la gare du CP.

« La proximité entre cette cour de triage et les milieux résidentiels est très dangereuse si on a un accident. Il y aura des conséquences très importantes comme on l'a vu avec Lac-Mégantic, il y a trois ans », dit M. Libman.

Le maire actuel de Côte-Saint-Luc, Mitchell Brownstein, a contacté le CP pour s'informer de la situation à la suite de notre demande d'entrevue.

Il se dit par ailleurs impressionné par les procédures de sécurité déjà en place à la gare de triage du CP.

Le CP, le CN et la Ville de Montréal n'ont pas souhaité nous accorder d'entrevue enregistrée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque