Retour

Rod Fanni, nouvelle figure d’expérience de l’Impact

L'Impact de Montréal a officiellement présenté son nouveau défenseur Rod Fanni mardi, au Centre Nutrilait. Le Français d'origine béninoise a ensuite pris part à l'entraînement avec le reste de l'équipe.

Un texte de Justine Roberge

Le défenseur central s'est entendu avec la formation montréalaise sur un contrat le liant au club jusqu'au 30 juin 2018. Et il compte prouver qu’il mérite sa place avec l’équipe.

« Que ce soit avec l’Impact ou à n’importe quel championnat, on se doit de toujours prouver et se remettre en question, c’est comme ça qu’on évolue. Mon projet, c’est de donner tout ce que j’ai. »

L'ancien de l'Olympique de Marseille a disputé 362 matchs en Ligue 1, dont 330 départs, au cours de sa carrière de 15 saisons en première division française, de 2002 à 2018.

« Si je suis là, c’est beaucoup par rapport à M. Garde, parce qu’on a évolué dans un championnat commun et on se connaît pas mal », a-t-il dit.

À 36 ans, Fanni compte partager ce qu’il a appris avec ses nouveaux coéquipiers.

L'entraîneur-chef Rémi Garde est très satisfait de l'acquisition de Fanni et croit qu'il aura un apport important pour l'équipe.

« Rod est un joueur qu’on ne présente plus vraiment, a évoqué Garde. C’est un joueur qui a beaucoup d’expérience et qui sera capable d’apporter justement cette expérience, cette sérénité. C’est un garçon très calme qui est très déterminé et qui a beaucoup de qualités. »

Son arrivée permet de combler le vide en défense centrale, mais Fanni affirme qu’il a entamé ses discussions avec l’organisation montréalaise avant la perte de Zakaria Diallo.

« Les contacts ont commencé bien avant sa blessure, a-t-il indiqué. J’avais déjà cette motivation de venir et je pense que le club avait aussi cette motivation. »

Rémi Garde n’a pas voulu s’avancer concernant le premier match de Fanni, mais il a affirmé qu’il était très près de sa meilleure forme physique.

« Je ne veux surtout pas prendre de risques et le mettre dans une situation difficile, a avoué l'entraîneur. […] On ne sait jamais ce qui peut se passer, mais je sais que j’ai recruté un joueur qui sera prêt assez rapidement malgré ses 36 ans. »

« Il faut faire les choses bien, pas précipitamment, a mentionné Fanni. L’important c’est d’arriver à point plutôt que de partir et de faire des bêtises. Donc on va prendre le temps qu’il faut et on verra cette semaine ce qu’il en est. »

L’Impact de Montréal jouera son prochain match samedi contre le Crew à Columbus.

Plus d'articles