Retour

Roger Frappier a refusé un rôle d'ambassadeur au FFM

Roger Frappier a refusé de tenir le rôle d'ambassadeur du 40e Festival des films du monde de Montréal, tel que proposé par son président et fondateur Serge Losique.

Alors que le Festival connaît d'importantes difficultés cette année, le producteur Roger Frappier a discuté publiquement pour la première fois de l'événement au micro de Rebecca Makkonen à ICI Radio-Canada Première.

« Il connaît mon amour pour le Festival des films du monde », raconte Roger Frappier au sujet de la proposition de Serge Losique. Roger Frappier a plutôt proposé un festival pourvu d'une sélection réduite afin de refléter son 40e anniversaire, une idée que n'a pas retenue le FFM.

Le festival d'un seul homme

Selon Roger Frappier, Serge Losique « avec les années ne s'est pas assez entouré au cours des années pour assurer une continuité ».

Le producteur souligne cependant les « grands coups » du président du FFM qui « a fait découvrir le cinéma iranien, chinois, japonais et sud-américain » et son « esprit d'ouverture ».

« Des gens ont découvert des films fantastiques qui ne verront jamais le jour en salle ici », souligne Roger Frappier.

Les succès de Frappier au FFM

Au cours de sa carrière, Roger Frappier a présenté 11 films au FFM, dont plusieurs y ont été primés, comme Maelstrom de Denis Villeneuve (2000), L'ange de goudron de Denis Chouinard (2001) et Deux secondes de Manon Briand (1998).

« Le festival des films du monde a été dès sa naissance le festival le plus important en Amérique. Ça a été un très grand festival et je dirais même ça a été un très grand festival pour le cinéma québécois », dit-il en soulignant d'ailleurs la présence en film d'ouverture au FFM de la dernière oeuvre du cinéaste Québécois André Forcier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un drone filme la beauté de l'Australie





Concours!



Rabais de la semaine