Retour

Saint-Adolphe-d'Howard perd sa bataille contre Hydro-Québec

La Régie de l'énergie autorise Hydro-Québec à aller de l'avant avec son projet de ligne de transport de Grand-Brûlé-Dérivation Saint-Sauveur, qui doit passer en plein cœur de la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard.

Dans sa décision rendue mercredi matin, la Régie conclut que la ligne de transport de 120 kV, à laquelle s'opposait fermement la Municipalité, pourra être construite. La Régie est d'avis que le projet aura un impact positif tant sur la fiabilité du réseau de transport que sur sa capacité à répondre aux besoins de ses clients de la région des Laurentides à court et à long terme.

Le tracé proposé avait soulevé l'indignation de la mairesse de Saint-Adolphe-d'Howard, Lisette Lapointe, puisqu'il fait passer des pylônes sur le sommet des montagnes situées près du cœur du village.

« Comment se fait-il que l'on continue de construire des lignes à haute tension de cette façon-là, en détruisant des paysages alors que chez d'autres sociétés, chez nos voisins, on ne fait plus ça », dit -elle.

À Hydro-Québec, la réaction n'a pas tardé. Serge Abergel, porte-parole de la Société d'État, a déclaré : « La Régie reconnaît les efforts de minimisation des impacts sur les paysages mis de l'avant par Hydro-Québec. »

Lisette Lapointe ne baisse pas les bras et veut évaluer les options qui s'offrent à elle. Elle rappelle aussi que, avant de commencer l'aménagement de cette ligne, Hydro-Québec doit obtenir plusieurs autres autorisations.

Plus d'articles

Commentaires