Retour

Saint-Hyacinthe, championne canadienne de l'emploi

Il fut un temps où l'on tenait pour acquis le fait que Fort McMurray, en Alberta, trône en tête du palmarès des villes canadiennes où l'employabilité était la plus vigoureuse. Or, les misères récentes de l'industrie pétrolière en Alberta font en sorte que désormais la championne canadienne en matière de création d'emploi est en Montérégie.

Un texte d'Émilie Dubreuil

En effet, selon un groupe ontarien de recherche sur l'emploi, l'Express Employment Professionals, Saint-Hyacinthe est en ce moment le marché de l'emploi le plus dynamique au pays.

Certaines entreprises ont « un heureux problème de main-d'oeuvre », explique la présidente de la Chambre de commerce, Claire Sarrasin, elles parviennent difficilement à recruter. « On est obligé d'aller séduire de la main-d'oeuvre ailleurs puisqu'on a presque le plein emploi, explique Mme Sarrasin. On travaille avec un organisme qui s'appelle Horizon 20-20 pour séduire les immigrants directement dans leur pays pour qu'ils viennent ici sans s'arrêter à Montréal. »

Le secret de Saint-Hyacinthe? La formation

Saint-Hyacinthe possède le plus vieux marché au Québec et la plus importante foire agricole de la province, sans parler de sa célèbre faculté de médecine vétérinaire; cela, on connaissait. Ce qu'on sait moins, c'est que la ville de 54 000 habitants attire toute sorte d'industries. De l'assurance aux pharmaceutiques en passant par le chocolat.

Pourquoi ce pouvoir d'attraction? C'est notamment à cause du Cégep de Saint-Hyacinthe, qui offre pas moins de 18 techniques formant la main-d'oeuvre spécialisée dont ont besoin les industries. Le tango entre formation et économie réussit, ici. À un tel point que le nombre d'étudiants au Cégep de St-Hyacinthe est passé de 2700, il y a sept ans, à plus de 5000, cette année.

Le nouveau défi

À 54 000 habitants, Saint-Hyacinthe a maintenant décidé de grossir et souhaite que les travailleurs demeurent dans la ville le soir venu. La municipalité encourage les promoteurs immobiliers à développer et investit dans des infrastructures pour améliorer la vie de la collectivité : centre culturel, centre aquatique, terrain de soccer, parcs, nouvelles rues.

L'idée, c'est qu'en 2020, il y ait au moins 60 000 personnes qui logent à Saint-Hyacinthe.

Plus d'articles

Commentaires