Une opération policière est en cours, depuis 7 h ce matin, dans les bureaux de Schokbeton anciennement dirigée par Marc Bibeau à Saint-Eustache, dans les Laurentides.

Marc Bibeau est connu pour avoir été le grand argentier du Parti libéral du Québec sous le règne de Jean Charest. Son nom et celui de l'entreprise Schokbeton ont été mentionnés à de nombreuses reprises durant la commission Charbonneau sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction.

La section Revenu Québec de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) tente d'amasser des preuves concernant des allégations de fraude fiscale qui pourraient se trouver dans les bureaux du fabricant de béton.

L'équipe, qui comprend une trentaine d'enquêteurs, ne prévoit aucune arrestation pour le moment.

Selon le registre des entreprises du Québec, Marc Bibeau est un administrateur de l'entreprise 9107-5689, qui est le principal actionnaire de Schokbeton. Il a occupé les fonctions de vice-président du fabricant de béton jusqu'en octobre 2014.

Schokbeton avait déjà fait l'objet d'une perquisition de l'UPAC en novembre 2013, en même temps que sa filiale Saramac et la firme Construction Garnier. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine