Retour

Sécurité des femmes dans les événements : le Festival de jazz aura son escouade

Le Festival international de jazz de Montréal (FIJM) a annoncé jeudi la création des Hirondelles, « des équipes volantes de sécurité » qui parcourront le Quartier des spectacles et qui sont « formées spécialement pour les besoins des femmes et des personnes vulnérables ».

Au début du mois, le Conseil des Montréalaises a dévoilé les résultats d'un sondage sur la sécurité des femmes et des filles lors des événements extérieurs à Montréal. On y apprenait que 56 % des répondantes ont dit avoir été victimes de gestes violents ou à caractère sexuel ou de commentaires offensants. Également, 35 % craignent être victimes d'un acte criminel lors d'un festival.

Le nom de l'escouade est un clin d'oeil aux brigades à vélos de Paris, qui ont circulé dans la ville jusque dans les années 80.

Les personnes se sentant en danger devront repérer le logo des Hirondelles, qui ornera les brassards des agentes et qui sera affiché près des « espaces de tranquillité ».

Ces espaces permettront aux personnes qui le souhaitent de se tenir à l'écart de la foule.

« Il faut s’assurer de créer des espaces sécuritaires pour les gens qui en ont besoin. Il faut s’assurer que ces lieux sont bien identifiés pour les gens qui sont en détresse », a expliqué Cathy Wong, présidente du Conseil des Montréalaises, en entrevue en mars dernier.

« Nous tentons toujours d’être les meilleurs dans notre industrie et, bien sûr, la sécurité de tous y compris des femmes et des personnes vulnérables est une priorité », a indiqué par communiqué Jacques-André Dupont, président-directeur général du FIJM.

En rappel, une entrevue avec Dorothée Alexandre, membre du Conseil des Montréalaises :

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine