Le retour d'Alexander Semin dans la formation du CH n'aura duré que deux matchs. Et contrairement à son habitude, Michel Therrien, a déjà fait savoir que le Russe ne sera pas en uniforme jeudi pour affronter les Coyotes de l'Arizona.

Un texte de Diane Sauvé

« Je me suis assis avec lui ce matin, raconte Therrien, pour lui expliquer qu'il ne jouera pas demain, lui expliquer ce qu'il doit améliorer dans son jeu. Il a eu une soirée difficile (lundi contre les Canucks). »

Et l'entraîneur-chef le lui a bien fait sentir. Il a cloué Semin au banc après qu'il eut écopé d'une pénalité inutile en début de troisième période. En tout, Semin a joué 6 min 48 s lundi, sans tir au filet et sans grande intensité.

Lorsqu'on a demandé à Michel Therrien s'il avait lancé la serviette dans le cas de Semin, il a semblé pour le moins irrité.

« Franchement, lance Therrien. Je n'aime pas ta question. C'est à nous de continuer de travailler avec. »

Rappelons qu'Alexander Semin a récolté un but et deux passes lors des dix premiers matchs de la saison avant d'être rayé de la formation pour les sept recnontres suivantes.

Entretemps, c'est Torrey Mitchell qui se retrouve à l'aile droite aux côtés de Lars Eller et d'Alex Galchenyuk. Il faut rappeler que c'est avec eux que Mitchell a terminé le dernier match contre Vancouver alors que Semin mangeait son pain noir sur le banc du CH.

L'entraîneur-chef affirme qu'il doit trouver des solutions à l'interne pour faire produire tout le monde.

« Torrey Mitchell fait un excellent travail avec le trio qu'il pivote. Mais c'est un gars qui a l'expérience à l'aile droite aussi. J'aime l'enthousiasme qu'il dégage. J'aime sa rapidité. Il fait beaucoup de bonnes choses sur la patinoire. C'est un gars qui a beaucoup de respect de ses coéquipiers. »

Tiens, tiens! Beau message pour Alexander Semin.

Chose certaine, Torrey Mitchell, lui, est aux oiseaux.

« Ce sont deux joueurs offensifs qui essaient de retrouver leurs moyens. Pour moi, c'est une grosse chance. C'est une grosse opportunité de jouer avec deux joueurs offensifs. »

Par ailleurs, celui qui compte cinq buts et cinq passes en 19 matchs cette saison n'a jamais considéré son trio (avec Brian Flynn et Devante Smith-Pelly) comme une unité défensive même si c'est le quatrième trio.

Pas question pour lui de changer de style. Le joueur de Greenfield Park veut amener son énergie, sa vitesse et son jeu « responsable ».

Mitchell est en mesure d'apprécier le talent de Galchenyuk.

« J'espère juste être devant le but pour le mettre dedans (rires). »

Un mot sur Alexei Emelin, qui lui, est toujours blessé au bas du corps. Il ne jouera pas du week-end. Le CH amorce jeudi une séquence de trois matchs en quatre soirs (Arizona et aller-retour contre Islanders de N.Y. ).

Trios à l'entraînement :

  • Pacioretty-Plekanec-Gallagher
  • Eller-Galchenyuk-Mitchell
  • Fleischmann-Desharnais-Weise
  • Bryon-Flynn-DSP
  • Semin en extra

Les défenseurs :

  • Markov-Subban
  • Beaulieu-Petry
  • Gilbert-Pateryn
  • Tinordi en extra

Plus d'articles

Commentaires