Retour

Shapovalov passe, Abanda casse au 3e tour des qualifications à Flushing Meadows

L'Ontarien Denis Shapovalov a éliminé le Tchèque Jan Satral en trois manches de 7-6 (7-2), 6-1 et 6-3 pour ainsi accéder au tableau principal des Internationaux des États-Unis, vendredi. De son côté, la Québécoise Françoise Abanda s'est inclinée en deux manches pénibles de 6-3 et 6-4 devant la Slovaque Viktoria Kuzmova.

La coqueluche de la Coupe Rogers a mis une manche pour imposer son rythme. Shapovalov, 2e tête de série des qualifications, a convaincu Satral qu'il ne valait rien de s'obstiner pour les manches suivantes grâce à huit as et huit coups gagnants.

Au cours des deux heures de jeu, le Canadien, classé au 69e rang mondial, n'a pas connu de résultats si convaincants en bris de service avec seulement cinq bris réussis en 14 tentatives. La mollesse du Tchèque après la première manche a fait passer sous silence les sept double fautes de Shapovalov, ce qui pourrait lui jouer des tours contre un adversaire plus coriace.

L'étoile montante canadienne a donc réussi à atteindre le tableau principal des Internationaux des États-Unis à sa toute première participation. Il rejoint son compatriote, Vasek Pospisil.

Abanda craque

Dès les premiers jeux du match, Abanda s’est butée à une adversaire déterminée à lui faire la vie dure. Après seulement huit minutes, Kuzmova, 23e tête de série des qualifications, avait déjà brisé le service d’Abanda deux fois.

Pressée par le sentiment d’urgence, la 12e tête de série des qualifications lui a rendu la monnaie de sa pièce rapidement en deuxième manche, mais le jeu de rattrapage ne lui a pas suffi.

Kuzmova a mis un point final au match de la même façon qu’elle l'avait commencé en brisant le service d’Abanda.

Pourtant, la 118e joueuse mondiale a eu plusieurs occasions de limiter les élans de la Slovaque. C'est à ce chapitre qu'Abanda a perdu la bataille. Elle n'a réussi que trois fois à s'emparer du service de son adversaire en neuf occasions. Kuzmova n'a pas été aussi généreuse et a enregistré 6 bris en 11 possibilités.

Polanski, un copié-collé d’Abanda

Peter Polanski, 20e tête de série des qualifications, a baissé pavillon au troisième tour contre l’Américain Tim Smyczek en deux manches identiques au match de sa compatriote Abanda, 6-3 et 6-4.

Polanski, 126e au classement mondial, a été pris de court par l’habileté de l’Américain au service, en première balle comme en deuxième. Le 203e rang mondial de Smyczek est d'ailleurs trompeur. Il a déjà occupé une honorable 68e position au classement mondial.

Le dernier Canadien en lice au troisième tour des qualifications, Frank Dancevic, s'est aussi incliné 6-2, 6-4 contre le Moldave Radu Albot en 64 minutes.

Plus d'articles

Commentaires