Retour

Site de l'ancien hôpital pour enfants : la CSDM réclame une école

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) veut ouvrir une école primaire sur le site de l'ancien hôpital pour enfants, dans l'ouest du centre-ville de Montréal, car elle prévoit une augmentation de 48 % du nombre d'élèves dans le quartier Peter-McGill dans les prochaines années.

Un important projet de développement immobilier doit être annoncé prochainement à l'angle de la rue Atwater et du boulevard René-Lévesque, mais aucune entente n'a été conclue avec le promoteur privé au sujet d'une école.

« On est un peu éberlués que le gouvernement du Québec ait vendu un terrain (NDLR: 25 millions de dollars jeudi dernier au promoteur Luc Poirier) sans penser aux besoins de développement d'une école primaire dans le quartier », dit la présidente Catherine Harel-Bourdon.

« Mais on ne peut pas revenir là-dessus parce que le terrain a été vendu. Donc, là, on travaille sur un nouveau mode qui doit être accepté par le gouvernement du Québec parce qu'on est dans la métropole. On travaille sur un mode où on pourrait être locataire à long terme d'espaces pour scolariser des élèves », poursuit Mme Harel-Bourdon.

La CSDM affirme que faute d'espace au centre-ville, plus de 330 enfants du secteur Peter-McGill sont transportés chaque jour par autobus à l'école primaire St-Léon-de-Westmount, elle-même déjà surpeuplée. Ils circulent presque deux heures par jour à bord des autobus à cause de la congestion et des nombreux chantiers.

1250 logements, un hôtel de 32 étages

Selon les dernières informations obtenues par Radio-Canada, le projet compte un hôtel de 32 étages qui formerait la tour la plus élevée d'un ensemble de six.

Le complexe immobilier compterait 1250 logements, soit 650 condominiums et 600 logements locatifs, incluant des logements sociaux et abordables. Un centre communautaire et un parc sont également prévus,

L'immeuble appelé « Maison des infirmières » à l'angle de la rue Atwater et du boulevard René-Lévesque serait préservé, ce qui réjouit Dinu Bumbaru d'Héritage Montréal. Il reconnaît qu'au moins une partie des autres bâtiments devront être démolis, mais souhaite un résultat à la hauteur des attentes.

« C'est très important qu'il y ait une mixité d'usage et que ce site ne soit pas une forteresse entourée par une mer de stationnements ou des portes de garage, dit-il. Le rez-de-chaussée sur le square Cabot doit avoir une contribution à la vie de la rue. Regardez l'ancien Forum comment il a été rénové. Ce n'est vraiment pas un actif, au contraire. Ce sont des choses comme ça qui hypothèquent un espace urbain comme le square », prévient M. Bumbaru.

Le maire Denis Coderre refuse pour l'instant de commenter le projet sinon pour rappeler son importance et son désir d'obtenir « un formidable exemple de mixité sociale ». Il confirme toutefois que le projet sera soumis à l'Office de consultation publique de Montréal.

Le parti Projet Montréal déplore de son côté « l'opacité qui entoure l'imposant projet immobilier » et demande que les citoyens soient consultés dès le début du processus plutôt qu'après la présentation d'un plan final « qui aura peu de chances d'être influencé par les demandes du milieu ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine