Retour

Soirée de première pour Mike Sherman et les Alouettes

L'entraîneur-chef des Alouettes de Montréal Mike Sherman dirigera son premier match dans la Ligue canadienne de football, samedi à Vancouver, contre les Lions de la Colombie-Britannique.

Un texte d'Olivier Pellerin

Pour leur part, les Alouettes chasseront deux lièvres à la fois.

Ils tenteront tout d'abord de remporter leur première rencontre de la saison et ainsi envoyer un signal fort à leurs partisans dont la ferveur a été lourdement ébranlée par l'exclusion des éliminatoires au cours des trois dernières saisons.

L'autre défi sera de savourer une victoire au BC Place, domicile des Lions.

Montréal ne compte que cinq victoires en 25 rencontres au domicile des félins. Une destination qui donnait aussi des cauchemars aux Alouettes alors que l’équipe était l'une des plus menaçantes de la Ligue canadienne de football.

Le dernier gain des Alouettes à Vancouver remonte au 20 août 2015. Les hommes de Tom Higgins avaient vaincu les Lions 23 à 13 pour mettre fin à 15 ans d'insuccès en Colombie-Britannique.

Ce sera aussi l’occasion pour le nouvel entraîneur-chef des Alouettes, Mike Sherman, de faire ses premiers pas dans la LCF. L’Américain de 63 ans avoue candidement que plusieurs subtilités du football canadien lui échappent.

À titre d’entraîneur-chef et de directeur général, Sherman a mené les Packers de Green Bay à trois titres de division entre 2000 et 2005. Une expérience qui pourrait s’avérer précieuse pour relancer la concession montréalaise, qui est en quête d’identité depuis le départ de Marc Trestman, en 2013.

Sans dire que les attentes de Mike Sherman sont modestes, elles demeurent malgré tout réalistes quant au match de samedi face aux Lions. Au-delà de la victoire, le meneur des Alouettes souhaite une éthique de travail irréprochable de la part de ses joueurs.

« Je souhaite un match propre. Je ne veux pas que nous soyons une équipe indisciplinée, mais plutôt une équipe qui joue de manière propre et professionnelle, avec classe et caractère. Je suis optimiste que notre équipe puisse démontrer ces caractéristiques. »

Une longue liste de blessés

De nombreuses blessures en camp d’entraînement ont fragilisé la formation montréalaise en ce début de saison. Les joueurs de ligne ont été particulièrement éprouvés. En défense, les Alouettes devront vraisemblablement se passer des services du vétéran John Bowman. Blessé à l’entraînement avant le deuxième match du calendrier préparatoire, face aux Tiger-Cats de Hamilton, Bowman n’a pas foulé le terrain depuis.

Contre la Colombie-Britannique, Jabar Westerman pourrait être le seul joueur sur la ligne défensive à avoir porté le maillot des Moineaux la saison dernière. Il pourrait être flanqué de trois nouveaux venus : Jamaal Westerman, Vantrel McMillan, le remplaçant de Bowman, et Woody Baron.

En réponse à une question d’un journaliste au sujet des forces de son équipe cette saison, Sherman a salué le talent de sa ligne défensive, qui devrait donner des maux de tête à leurs adversaires.

L’autre absent de taille sera le joueur de ligne offensive Xavier Fulton, qui a fondu de 15 livres en raison d’une infection des sinus. Son coéquipier Kristian Matte a bon espoir de connaître du succès même s’il y a eu plusieurs modifications à la ligne offensive lors du camp.

« Il faut être prêt à tout au football, il ne faut jamais tenir pour acquis ce que ça va être. Donc pour nous autres, on a tous travaillé ensemble, on a eu plusieurs rotations et on est confortables avec toutes les rotations qu’on a eues. »

Sur une note plus positive, la ligne offensive a pu compter sur le retour de Ryan Bomben, qui a subi une fracture des jointures. Il pourrait être disponible contre les Lions.

Les Montréalais ont subi la défaite à leurs deux matchs préparatoires. Des rencontres bien différentes qui ont permis au groupe d’entraîneurs de faire quelques tests. Difficile pour Sherman de prévoir l’allure de la saison svec ce court échantillon.

Willy, la solution?

Depuis les années fastes d’Anthony Calvillo, les Alouettes cherchent toujours un quart partant capable de distribuer le ballon avec précision sur une base régulière. Drew Willy semble être celui qui mènera l’attaque de Montréal cette saison.

« Il a très bien pris l’attaque, c’est lui le meneur, affirme Matte. Dans le caucus, on l’écoute tous puisque c’est lui le meneur. C’est un gars avec beaucoup d’expérience, il y a beaucoup de monde qui oublie qu’il a été un très bon quart-arrière pendant plusieurs années. »

Drew Willy a complété 14 de ses 24 passes (58 %) en matchs préparatoires. C’est lui qui a été le plus utilisé dans la défaite de 30-15 face à Hamilton.

« C’est un gars qui, je pense, va surprendre cette année dans la Ligue canadienne », a renchéri Matte.

Le défi des Alouettes semble de taille en cette première semaine d'activité, mais ce premier voyage dans l'Ouest canadien pourrait aussi unir la formation montréalaise dont les joueurs et l'entraîneur-chef sont encore en mode séduction.

Avec la collaboration de Jean St-Onge.

Plus d'articles