Brandon Cook (18-0-0, 11 K.-O.) a remporté de belle façon le combat d'unification des ceintures IBF nord-américaine et WBA internationale chez les super-mi-moyens. Pour ce faire, l'Ontarien a signé un K.O. technique contre Steven Butler (18-1-1, 15 K.-O.) au septième round.

L'ascension de Butler, 21 ans, a été stoppée de manière brutale samedi, au Centre Bell. Dans les derniers instants du septième round, Cook, le négligé, a mis son rival hors de combat.

D'autres détails suivront.

Kean demeure également parfait

Simon Kean (8-0-0, 7 K.-O.) a augmenté à huit sa série de victoires pour amorcer sa carrière professionnelle. Le poids lourd trifluvien a triomphé de l'Américain Avery Gibson (8-6-4, 2 K.-O.) par décision unanime (80-72, 80-72, 79-73).

Il s'agissait d'un premier réel test pour Kean, qui avait auparavant envoyé la totalité de ses adversaires au pays des rêves. Il a néanmoins dominé le combat, sans cependant signer le coup qui lui aurait permis d'obtenir un huitième K.-O en huit duels.

Reconnu pour demeurer dans l'arène coûte que coûte, Gibson n'a jamais été mis hors de combat en 18 confrontations. Le Californien a d'ailleurs fait réfléchir son rival avec quelques frappes bien placées.

Kean a ainsi été dans l'obligation de respecter son opposant d'un bout à l'autre du choc.

Plus tôt avant la demi-finale, Yves Ulysse fils (12-0-0, 8 K.-O.) a démontré qu'il était complètement remis de la commotion cérébrale subie à sa dernière présence dans le ring, en septembre dernier.

Il a livré huit bons rounds face au coriace Mexicain Jose Emilio Perea (24-8-0, 15 K.-O.), avant de l'emporter par décision unanime des juges, qui ont tous remis une carte de 80-72 en faveur du Montréalais.

Plus d'articles

Commentaires