Retour

Suspension prolongée pour le professeur de cégep homophobe

Le Cégep du Vieux Montréal a décidé de prolonger l'enquête qu'il mène sur le professeur de philosophie Jean Laberge et prolonge par conséquent sa suspension. L'établissement dit avoir recueilli « de nouveaux éléments ».

Un texte de Thomas Gerbet

Jusqu'à nouvel ordre, Jean Laberge n'enseignera plus au Cégep du Vieux Montréal. Suspendu le 30 janvier en raison de publications homophobes sur Facebook, le professeur a vu l'enquête à son endroit être prolongée « pour une durée indéterminée », a indiqué Guylaine Fortin, la porte-parole du Cégep.

Le Cégep du Vieux Montréal n'a pas voulu préciser quels « nouveaux éléments » ont été recueillis pour justifier cette décision. Selon nos informations, au moins une autre plainte à l'endroit du professeur a été déposée auprès de la direction ces derniers jours. Il serait cette fois question de propos sexistes tenus en classe.

L'établissement a aussi pris acte des déclarations faites par le professeur dans une entrevue à Radio-Canada, dans laquelle il maintient ses propos homophobes et critique son employeur.

Jean Laberge, qui était entendu mercredi par le Cégep, n'a pas souhaité faire de commentaires. Le même jour, sur sa page Facebook, il a fait son mea culpa :

Le Cégep du Vieux Montréal doit décider s'il sanctionne ou non le professeur. À la mi-janvier, Jean Laberge avait exprimé sur Facebook son « aversion » et son « dégoût pour les homosexuels ». L'enseignant plaide le droit à la liberté d'expression.

Plus d'articles