Retour

Thomas Mulcair salué par ses pairs à son dernier jour aux Communes

Tous partis confondus, les députés fédéraux ont rendu hommage jeudi à Thomas Mulcair, qui en était à sa dernière présence à la Chambre des communes. L'ancien chef du NPD quitte les bancs du Parlement, comme député d'Outremont, pour les classes de l'Université de Montréal, où il agira à titre de professeur.

En l'absence du premier ministre Justin Trudeau et du chef conservateur Andrew Scheer, en déplacement pour soutenir leur candidat à l'élection partielle de lundi prochain dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord, des députés ont pris la parole pour souligner la combativité et les qualités d’orateur de M. Mulcair.

« Le NPD perd aujourd'hui son meilleur et son plus redoutable débatteur. Il aurait rendu fier son illustre et légendaire aïeul Honoré Mercier », a déclaré Rhéal Fortin, chef intérimaire de Québec debout, formation née après la récente crise au Bloc québécois.

Lisa Raitt, du Parti conservateur, a elle aussi évoqué un redoutable adversaire, rappelant également l’homme de principes qu’a toujours été Thomas Mulcair durant sa longue vie politique.

« Ses futurs étudiants et étudiantes à l'Université de Montréal seront très chanceux de l'avoir comme professeur. Ce sera sans doute très stimulant », a affirmé le ministre libéral Marc Garneau, qui a tenu à témoigner son respect à M. Mulcair « pour sa profonde intégrité ».

Le défunt Jack Layton avait réussi à convaincre Thomas Mulcair de joindre le NPD et de se présenter lors d'une élection partielle, en 2007.

Avant la Chambre des communes, Thomas Mulcair a servi comme député libéral à l'Assemblée nationale, après avoir été élu en 1994. Il a agi comme ministre de l'Environnement dans le Cabinet de Jean Charest, de 2003 à 2005.

Il est devenu chef du NPD, qui formait alors l'opposition officielle à Ottawa, en mars 2012, mais a perdu un vote de confiance du parti en avril 2016 après être arrivé troisième aux élections générales d'octobre 2015.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces