Le Canadien ne pourra miser sur Tom Gilbert, lundi soir, pour le match contre les Predators de Nashville au Centre Bell.

C'est ce que l'entraîneur Michel Therrien a confirmé après l'entraînement optionnel de sa troupe en matinée à Brossard.

Gilbert a subi une blessure au bas du corps en deuxième période du match gagné 3-2, en fusillade, contre les Flyers de Philadelphie vendredi. Il sera remplacé par Mark Barberio.

Tomas Fleischmann, laissé de côté vendredi, effectuera aussi un retour au jeu à la place de Lucas Lessio.

Une vaste majorité de joueurs ont fait acte de présence à l'entraînement optionnel, 17 en tout.

Outre Gilbert, seuls Paul Byron, Lars Eller, P.K. Subban et Dale Weise ont choisi de prendre congé avant d'affronter les Predators (27-21-11) en soirée.

Le défenseur Jeff Petry était sur la glace, mais rien n'indique encore qu'il sera en mesure de reprendre sa place dans la formation partante du Tricolore.

Michel Therrien fera de nouveau confiance à Mike Condon pour protéger le filet du Canadien (28-27-4).

Il sera opposé à Pekka Rinne, qui a repoussé 57 des 59 tirs dirigés vers lui à ses deux derniers matchs. Il affiche un dossier de 5-0-1 et une moyenne de 0,99 à ses six dernières rencontres.

Retrouver le goût de gagner

Therrien espère toujours coller quelques bons matchs les uns derrière les autres. Pour lui, la victoire de vendredi face aux Flyers constitue une base intéressante.

« On a joué un bon match au Colorado, et contre les Flyers, on a joué un match que j'ai apprécié. Il faut continuer à travailler fort, à exécuter, à jouer dans la structure et à se concentrer pour le match de ce soir. C'est ça qui est le plus important à mes yeux et aux yeux des joueurs. À la fin de l'exercice, on va voir où on va être rendus. On y croit encore, on croit en nos chances. »

De son côté, Brendan Gallagher a parlé de retrouver le goût de la victoire.

« Il faut développer les habitudes de victoire. Il est important de renouer avec la culture de gagnants que nous avions ici. Personne n'aime perdre des matchs, mais il faut réussir des tas de petites choses pour gagner dans cette ligue. Nous devons nous concentrer sur la constance. Le dernier match devrait nous aider en ce sens », a indiqué le no 11.

« Nous comprenons que nos chances de participer aux séries sont minces, mais nous y croyons encore. Vous pouvez penser autrement, mais dans ce vestiaire on y croit. Pour nous, c'est juste un match à la fois, sans nous soucier de ce qui se passe ailleurs dans la ligue », a ajouté Gallagher.

Un peu de stress avec ça?

Pour un gars comme Nathan Beaulieu, la préoccupation est plus personnelle. Le défenseur est visiblement inquiet à l'approche de la date limite pour les échanges (29 février).

« J'essaie de ne pas trop m'en faire. Je ne veux pas partir. J'aime vraiment ça ici. Le système de jeu me sied bien. Marc Bergevin sait bien où je veux être. Je ne peux rien contrôler. La seule chose que je peux faire, c'est de montrer sur le glace que je veux faire partie de cette équipe », a déclaré Beaulieu.

« Avant chaque match, vous apprenez que des échanges ont eu lieu. Parfois, vous voyez votre nom apparaître parmi les rumeurs. Mais au bout du compte, il faut agir en professionnel. Je mentirais si je vous disais que je n'y pense jamais. Ça fait partie du métier. La meilleure chose à faire est de bloquer ça de votre esprit », a conclu Beaulieu après avoir lui aussi parlé de l'importance pour le Tricolore de gagner.

Mais la tâche ne s'annonce pas simple. Les Predators ont récolté au moins un point dans chacun de leurs sept derniers matchs sur les patinoires adverses. Ils n'ont pas perdu en temps réglementaire à leurs cinq dernières rencontres (2-0-3).

Plus important encore, Nashville a amassé des points au classement à chacune des huit dernières rencontres (5-0-3) face au Canadien.

L'équipe présente une fiche de 2-0-1 à ses trois dernières visites au Centre Bell.

La formation probable du CH contre les Predators :

Plus d'articles