Retour

« Toutes les critiques devraient être dirigées vers Marc Bergevin » - Marc Bergevin

Le directeur général du Canadien Marc Bergevin tient à prendre le blâme pour la crise qui secoue son équipe depuis près de deux mois. 

« Toutes les critiques devraient être dirigées vers Marc Bergevin, a-t-il insisté lors d'un point de presse après l'entraînement jeudi. C'est moi qui donne les joueurs à Michel Therrien. Je suis responsable de tout ce qui se passe dans l'organisation. »

Son vote de confiance envers ses hommes de hockey est total. 

« Tout le personnel d'entraîneurs sera là à la fin de la saison. Michel a un très bon sens des responsabilités. Il a un très bon pouls de l'équipe. Il communique bien avec les joueurs et j'ai une bonne relation avec Michel. On se parle à tous les jours et on a pratiquement la même vision. »

Bergevin, qui avait d'ailleurs choisi de prendre la relève de son entraîneur devant les journalistes, a aussi indiqué qu'il avait rencontré les joueurs pendant une vingtaine de minutes avant l'entraînement.

« Nous avons eu une bonne discussion [...] C'est une période très difficile pour les joueurs et l'organisation », a-t-il affirmé devant les journalistes.

« Je comprends la frustration des partisans. Je tenais à me rendre disponible pour répondre aux questions. »

Le cas Galchenyuk

L'intervention policière survenue au domicile d'Alex Galchenyuk, il y a une dizaine de jours, après une dispute entre lui et sa copine, a forcé Bergevin à rappeler à l'ordre son jeune protégé.

« Il s'est mis dans une situation très difficile, mais il n'a rien fait, a soutenu Bergevin. Des fois, il ne faut pas que tu te mettes dans certaines situations. Nous avons eu une bonne discussion le lendemain, et il sait très bien quelles sont mes attentes. On a tous eu 21 ou 22 ans et ils ne sont pas à l'abri eux non plus. Je crois et veux croire qu'il a très bien compris. »

Marc Bergevin confirme aussi qu'il voudrait être actif sur le marché des échanges, mais que sa tâche est difficile.

« Les joueurs de haut calibre sont rarement disponibles. Je ne sacrifierai pas l'avenir de l'équipe pour une solution à court terme que nous pourrions regretter pendant 10 ans. Notre but est de faire les séries. Si je peux améliorer l'équipe, je vais l'améliorer. »

Il admet que l'acquisition de Zack Kassian était un pari risqué, mais qu'il ne changera pas son approche même si cet échange n'a pas tourné en sa faveur.

« Aujourd'hui, je sais que ça n'a pas fonctionné, mais je suis prêt à prendre ces petites chances. Je vais continuer à les prendre. Ça n'a pas hypothéqué l'équipe pour des années. »

Le mystère Tinordi

Bergevin s'est cependant fait très mystérieux lorsqu'il a abordé la transaction du défenseur Jarred Tinordi et de Stefan Fournier contre le dur à cuire John Scott et le défenseur Victor Bartley.

« C'était ma décision. Geoff Molson était au courant, mais c'était ma décision. [...] À ce moment-là, je devais faire cette transaction. Je ne peux vous en dire plus, mais si je le pouvais, vous comprendriez pourquoi... », a-t-il confié, énigmatique.

Markov reviendra avec force

Le Canadien a besoin d'Andrei Markov et le directeur général croit en la capacité du vétéran défenseur d'offrir un meilleur rendement d'ici la fin de la saison.

« Il a eu un dernier match difficile, il l'admet et moi aussi. Mais on a encore besoin de lui. Je crois qu'il va rebondir. Ce n'est plus un jeune poulain. Mais mentalement, il est encore très fort. Il est l'un des joueurs avec le QI hockey le plus élevé de la ligue. Mais je comprends votre questionnement sur l'utilisation du temps de glace de Markov. »

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine