Retour

Travaux : au tour des commerçants de l'avenue Laurier Ouest d'y goûter

Les commerçants de l'avenue Laurier Ouest à Montréal s'apprêtent à vivre leur premier été de travaux majeurs. Ils devront faire preuve de patience, car la réfection du réseau d'aqueduc et d'égout commencée en janvier ne se terminera qu'à l'automne 2018.

Un texte de René Saint-Louis

Après ceux du boulevard Saint-Laurent, puis de la rue Saint-Denis, c'est au tour des commerçants de l'avenue Laurier Ouest de faire face à un imposant et long chantier de réfection.

Les travaux de près de 16 millions de dollars visent à refaire les conduites souterraines, mais aussi à embellir l'avenue Laurier. Les trottoirs seront élargis, le mobilier urbain remplacé, et certaines places, comme la place Kate McGarrigle, mises en valeur.

Les commerçants savent que ces travaux sont nécessaires et semblent pour l'instant faire preuve de patience. C'est le cas de la propriétaire de la boutique de vêtements Stéphanie Bis, Régine Bensoussan, qui s'étonne néanmoins de l'ampleur des travaux qui ont lieu juste devant son magasin.

« Regardez l'image que vous avez devant vous... Ça décourage. Mais on est bien obligé d'accepter », dit-elle, résignée, précisant qu'en prévision des travaux, elle a coupé de moitié le stock de son magasin.

Trois mois après le début des travaux, plusieurs constatent déjà une baisse de leur chiffre d'affaires. Le propriétaire du restaurant Mikado, Kimio Nguyen, fait état d'une diminution de 15 à 20 % de ses revenus. Il déplore aussi des coupures d'eau qui l'ont obligé à fermer et à renvoyer ses employés à la maison – employés qu'il a dû payer, bien sûr.

Du côté de Juliette et Chocolat, on remarque aussi une diminution de la clientèle qui semble s'être estompée depuis que le chantier s'est déplacé plus loin sur Laurier.

« La Ville a appris de Saint-Denis »

Malgré les difficultés, plusieurs commerçants ont tenu à souligner les efforts de l'administration Coderre pour atténuer l'impact des travaux.

Le propriétaire de l'Avenue des bas, Moïse Saad, estime que la Ville a appris des problèmes qu'ont vécus les commerçants de la rue Saint-Denis. « Il y a une bonne communication. On s'occupe de nous. Ils sont bien organisés, autant pour les piétons que pour le stationnement », dit-il.

Plusieurs commerçants ont entre autres souligné l'excellent travail de l'agent de liaison de la Municipalité, qui répond rapidement à leurs besoins et tente de trouver des solutions rapides quand des problèmes surviennent. Ces problèmes concernent souvent l'accès aux boutiques, selon Stéphanie McPHerson, de la boutique Lyla.

« Les travaux rendent l'accès aux commerces plus difficile, parce qu'il faut emprunter des petits passages, des petits ponts, illustre-t-elle... Mais ils font beaucoup, beaucoup, beaucoup d'efforts pour nous amener des solutions, pour rendre le passage pour la clientèle plus plaisant. »

Les commerçants attendent aussi avec impatience la présence à partir de la semaine prochaine d'un service de valets de stationnement pour garer les voitures des clients. Ce projet pilote a été proposé par l'Association des commerçants de l’avenue Laurier Ouest, puis accepté et financé par la Ville.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine