Retour

Trois hommes mordus par un chien de type pitbull à Repentigny

Un chien de type pitbull s'en est pris à trois hommes hier près d'un immeuble de la rue Perron, à Repentigny.

Selon Véronique Richer, une voisine qui a été témoin des événements, le chien de grande taille a d'abord bousculé son maître, qui le tenait en laisse. L’homme serait tombé et aurait été traîné par le chien sur quelques mètres, avant de lâcher la laisse.

Le chien se serait ensuite précipité derrière l’immeuble, où un autre homme et son fils de 29 ans faisaient des travaux de mécanique. Le petit chien de la famille les accompagnait.

Le chien de type pitbull se serait alors attaqué au petit chien. Le fils aurait voulu intervenir et le gros chien l’aurait mordu au visage.

Le père et le maître auraient également tenté d'agir et se seraient aussi fait mordre.

Entre-temps, le père et le fils ont tenté de se défendre en frappant le chien à coups de pelle, toujours selon Véronique Richer.

Des problèmes de santé mentale

La police de Repentigny a saisi l'animal, qui a été confié au Berger blanc, l'organisme qui a l'autorité sur les animaux dans cette ville. Le chien a été euthanasié.

Selon des voisins, le maître du chien était un homme gentil, mais il souffrait de problèmes de santé mentale et il avait parfois de sérieuses sautes d'humeur.

Ils rapportent aussi que la relation entre le chien et son maître était houleuse.

« On le voyait dans son appartement péter une coche, se rappelle Véronique Richer. Il battait le chien. Le chien, veut veut pas, à se faire donner des coups à n’en plus finir […] ça devient un chien agressif. »

Un autre incident l'an dernier

Les chiens de type pitbull sont interdits par règlement municipal depuis 2006 sur le territoire de la Ville de Repentigny.

Le Berger blanc était intervenu l'an dernier pour un incident entre les deux mêmes chiens. L'organisme voulait que le propriétaire du chien agressif relocalise son animal dans une autre municipalité où ce type de chien n'est pas interdit.

L'homme aurait accepté de confier la bête à un ami, ce qu'il n'a manifestement pas fait.

La police de Repentigny ne peut pas dire pour le moment si des accusations seront portées contre lui.

Quant à la Municipalité de Repentigny, elle veut profiter de l'événement pour améliorer ses façons de faire. « On va voir avec le Berger blanc comment on peut peaufiner nos façons d'identifier des chiens qui sont non conformes à notre règlementation ou des chiens dangereux, pour pouvoir intervenir le plus rapidement possible », indique son directeur général adjoint, Dominique Longpré.

La Ville de Montréal maintient le cap

Du côté de la Ville de Montréal, la mairesse Valérie Plante maintient son intention de ne pas interdire les chiens de type pitbull dans le règlement sur les animaux qui doit être adopté prochainement. « On va avoir un règlement qui correspond à tous les aspects de la vie en ville avec un animal –ou quand il y a un animal– plutôt que de miser strictement sur une sorte de chien, parce que ça ne fonctionne pas », a-t-elle dit mardi lors d'une mêlée de presse.

Avec des informations de Pascal Robidas et de Louis de Belleval

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards