Retour

Trois joueurs de l'Impact, dont Samuel Piette, convoqués par le Canada à un amical

Trois joueurs de l'Impact de Montréal ont été retenus par Soccer Canada pour affronter la Nouvelle-Zélande en match amical, le 24 mars.

Les milieux de terrain Samuel Piette et Raheem Edwards, de même que le défenseur Michael Petrasso défendront les couleurs canadiennes face aux Kiwis dans une rencontre présentée à Murcia, en Espagne.

Originaire de Repentigny, Piette, 23 ans, en sera à une 38e sélection au sein de l'équipe nationale. Piette compte deux passes décisives au cours des 37 rencontres internationales précédentes auxquelles il a pris part.

Pour sa part, Edwards répond à une troisième invitation. À l'entraînement matinal de l'Impact lundi, il s'est dit ravi de représenter son pays à nouveau. L'Ontarien de 22 ans n'a pas encore rencontré le nouvel entraîneur-chef, John Herdman, mais il a pu s'entretenir avec lui au téléphone.

« John est sérieux. Il veut changer la culture comme il l’a fait avec l'équipe féminine, a-t-il dit. Je suis très enthousiaste. J'étais surpris de sa nomination. Je ne connais pas les tractations internes. Si le Canada lui a donné le poste, c’est que c'est la bonne personne. J’ai hâte de lui parler et de voir comment ça va se passer. »

Le match amical contre les Néo-Zélandais marquera d'ailleurs les débuts de John Herdman à la tête de l'équipe masculine canadienne.

Natif de l'Angleterre, Herdman a auparavant dirigé la sélection féminine du Canada de 2011 à 2018. Sous sa gouverne, l'équipe a récolté des médailles de bronze aux Jeux olympiques de Londres (2012) et de Rio de Janeiro (2016). Avec Herdman à sa tête, le Canada a aussi atteint les quarts de finale de la Coupe du monde en 2015.

Un défi de plus pour Garde

L'entraîneur-chef de l'Impact, Rémi Garde, doit donc composer avec l'absence de ses trois joueurs. Avec une fiche de deux défaites en deux matchs, il n'a pas nécessairement besoin d'un défi supplémentaire. Heureusement, le match de l'équipe nationale tombe pendant une semaine de pause pour l'Impact. Garde voit donc la nomination de ses joueurs d'un bon oeil.

« Je me mets à leur place, et c’est une récompense. On va dans un contexte différent, avec un niveau de jeu assez élevé. Moi, ça me permet de voir d’autres joueurs à l’entraînement. Je pars du principe qu'un problème, parce qu'au départ ne pas avoir ces joueurs pour préparer le prochain match est un problème, peut aussi être vu comme une occasion. »

L'équipe masculine du Canada est 89e au classement de la FIFA. La Nouvelle-Zélande figure au 121e rang.

Ce match sera le premier match de l'équipe canadienne depuis le revers de 1-0 contre le Salvador, en octobre dernier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards