Retour

Ugo Fredette plaide coupable à quatre chefs secondaires

Ugo Fredette, qui est notamment accusé de deux meurtres, a plaidé coupable vendredi au palais de justice de Saint-Jérôme à quatre chefs d'accusation secondaires relatifs à sa cavale très médiatisée de septembre dernier.

L'homme derrière la plus longue alerte Amber de l'histoire du Québec a reconnu sa culpabilité aux chefs suivant :

  • conduite dangereuse,
  • refus de s'immobiliser,
  • avoir résisté à son arrestation,
  • possession d'un véhicule volé.

Fredette a aussitôt écopé de trois mois de prison, mais cette sentence aura peu d'effet puisqu'il se trouve déjà en détention préventive.

« En ce qui concerne les accusations telles que portées, mon client reconnaissait sa culpabilité. On a réglé ces accusations-là », a indiqué Pierre M. Gauthier, l'avocat d’Ugo Fredette.

Pour les accusations de meurtre, « mon client est toujours présumé innocent et le reste du dossier va suivre son cours », a-t-il ajouté

Cette enquête préliminaire devrait durer huit jours.

L'homme de 42 ans a été accusé du meurtre au premier degré de sa conjointe, Véronique Barbe, retrouvée sans vie le 14 septembre dernier dans sa résidence de Saint-Eustache, et du meurtre au deuxième degré d'Yvon Lacasse, un homme de 71 ans.

Fredette a été arrêté par la police de l’Ontario près de la municipalité de Griffith, le 15 septembre dernier. En fuite avec un jeune enfant, il avait parcouru des centaines de kilomètres.

Le corps d’Yvon Lacasse avait été retrouvé le 20 septembre à Arundel, dans les Laurentides, après d’intenses recherches menées entre Lachute et Rouyn-Noranda. Selon la police, le véhicule de M. Lacasse avait été volé dans une halte routière de Lachute, un endroit où Ugo Fredette s'était arrêté pendant sa cavale.

Plus d'articles