Les cyclistes qui participaient au Grand Défi Pierre Lavoie sont arrivés au stade olympique de Montréal dimanche après-midi.

Cette année, le Défi a permis de ramasser plus de 2 millions de dollars qui serviront à faire avancer la recherche sur les maladies héréditaires orphelines et à promouvoir les saines habitudes de vie.

Pour cette 10e édition, 215 équipes venues de tout le Québec ont traversé à vélo, en 60 heures, le parcours de plus de 1000 km, à partir du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Pierre Lavoie, cofondateur du Grand Défi, était très ému après avoir franchi la ligne d'arrivée.

« Oui il y a de l’émotion, il y avait de l’histoire aussi […] pour revenir à pourquoi on fait ça », a-t-il ajouté.

Il s’est également dit ému d’avoir à ses côtés sa fille Joly-Ann, âgée de 14 ans, qui a participé au périple pour la première fois cette année.

Le Grand Défi Pierre Lavoie a été lancé après la mort de deux de ses enfants, Laurie et Raphaël, des suites de l'acidose lactique, une maladie héréditaire spécifique au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« On a poursuivi cette bataille pour les autres enfants, pour les enfants chez nous, pour le dépistage des maladies héréditaires », avait-il expliqué plus tôt dans la journée, lors d’une pause à Valcourt.

Pierre Lavoie et sa conjointe ont pu avoir leur quatrième enfant grâce à la découverte du gène de l'acidose lactique.

Parmi tous les succès des dernières années, cette découverte demeure sans conteste le plus grand des accomplissements pour le triathlète.

Plus d'articles