Retour

Un affaissement de terrain menace une maison à Saint-Roch-du-Richelieu

Un glissement de terrain menace d'emporter une résidence unifamiliale à Saint-Roch-du-Richelieu, en Montérégie. La jeune famille qui habite la maison était absente au moment de l'affaissement de terrain, mais elle craint maintenant de perdre son toit.

L’affaissement a emporté une vingtaine de mètres du terrain résidentiel, dimanche, et le sol a continué de s'affaisser au cours de la nuit. Lundi matin, la résidence ne se trouvait plus qu'à un mètre du balcon, et la terre continuait à glisser dans la rivière Richelieu.

Le père de la famille, Dominique Feuilletault, craint que sa résidence ne soit emportée au cours des prochaines heures. Il se réjouit toutefois que personne n’ait été blessé. « Ça, fait-il en désignant la maison, c’est du matériel. »

La maison a été condamnée et un large périmètre de sécurité a été installé tout autour du terrain. M. Feuilletault a toutefois eu le temps de sauver quelques effets personnels et des meubles, ainsi qu'une voiture et une motoneige qui se trouvaient dans son garage.

Sa maison étant située sur un terrain boisé, à 200 pieds de la rivière, M. Feuilletault ne s'attendait à ce qui est arrivé. Il a cependant remarqué des problèmes avec l'évacuation de l'eau dans la région.

« Il y a des veines d'eau – ou des ruisseaux, quelque chose comme ça – qui ont été remplis à travers les années. Et puis là, la nature, elle fait ce qu'elle a à faire, observe-t-il. On le voit, notre [réseau] fluviale, partout dans la municipalité, est à pleine capacité. Ça, ça veut dire que ça ne sort pas. »

D'autres résidences ont vu des portions de leur terrain emportées par des affaissements, mais pas de cette ampleur.

Un phénomène récurrent

Il s'agit du 10e événement du genre à survenir dans la région en l'espace de deux ans. La municipalité de l'autre côté de la rivière, Saint-Ours, a également connu des problèmes similaires.

Le directeur régional de la Sécurité civile et de la Sécurité incendie pour la Montérégie-L'Estrie, Jean-Sébastien Forest, explique que les sols argileux sont propices aux glissements de terrain.

« Des glissements de terrain, ça se produit un peu partout dans la vallée du Saint-Laurent, dans les zones argileuses, précise-t-il. Et là, on a eu beaucoup de précipitations dernièrement. »

Le maire sortant, Claude Pothier, habite tout près de la propriété menacée. Il déplore le manque de vision des gouvernements supérieurs pour prévenir ce genre d'événement.

« C'est un cas très très très très alarmant, et il va falloir qu'on y voit. La Sécurité civile, c'est nos protecteurs, mais je pense que plus haut, ils ont besoin de support, estime-t-il. Parce qu'on ne peut pas laisser aller nos riverains dans la vallée du Saint-Laurent. On ne peut pas les laisser aller. Et moi je pense à mes citoyens. C'est impensable! Mes gens sont de plus en plus nerveux. »

Ce genre de sinistre n'est pas couvert pas les compagnies d'assurance. Le dossier de la familleFeuilletault va toutefois être soumis au programme d'aide financière.

Saint-Roch-de-Richelieu est une petite localité d'environ 2200 habitants située à une vingtaine de kilomètres au sud de Sorel-Tracy.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine