Retour

Un ancien motard tué par balles à Rivière-des-Prairies

Un homme de 48 ans a été tué de plusieurs coups de feu dans la nuit de jeudi à vendredi dans le secteur de Rivière-des-Prairies, à Montréal. Il s'agirait selon toute vraisemblance de Vincent Lamer, un ancien motard bien connu des milieux policiers et judiciaires.

Des coups de feu ont retenti vers minuit dans le stationnement d’un commerce de la 55e avenue.

Dépêchés sur les lieux, les policiers ont trouvé l’homme affaissé derrière le volant d’une voiture, atteint de plusieurs projectiles d'arme à feu. Le tireur avait déjà pris la fuite.

La victime a été transportée à l'hôpital dans un état critique avant de succomber à ses blessures un peu plus tard.

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont institué une enquête et recherchent le ou les auteurs du 20e homicide à survenir sur son territoire cette année.

En entrevue à l’émission Isabelle Richer sur les ondes d’ICI RDI, le journaliste de La Presse Daniel Renaud a indiqué que la victime était l’ancien membre des Hells Angels Vincent Lamer.

Lamer a été très actif au cours de la guerre des motards, dans les années 1990. Au cours de cette période, il était membre des Rockers, un club-école des Hells Angels, et il était à la tête d’un important réseau de trafic de drogue. Cet homme de main des Hells s’acquittait également des basses oeuvres de l’organisation.

Arrêté dans la foulée de l’opération Printemps 2001 – même s’il s’était retiré des affaires à cette époque –, Vincent Lamer avait été condamné à 10 ans et demi de prison.

En vertu d’une conduite irréprochable en prison – il faisait notamment du bénévolat à la Maison Martin-Matte – Lamer avait obtenu une libération conditionnelle en 2008.

Il prétendait avoir tourné le dos au milieu des motards criminels ainsi qu'à la criminalité en général et souhaitait fonder une entreprise de camionnage avec sa conjointe.

Plus d'articles

Commentaires