Retour

Un avant-goût de l’exposition sur Leonard Cohen au Musée d'art contemporain

Le Musée d'art contemporain de Montréal a dévoilé jeudi plusieurs des oeuvres qui composeront l'exposition Leonard Cohen : une brèche en toute chose / A Crack in Everything.

L’exposition aura lieu du 9 novembre 2017, soit un an après le décès du chanteur montréalais, au 9 avril 2018.

Inspirées de la vie et des thèmes chers au chanteur montréalais, tels que la noirceur, la lumière, la religion, la politique, l’amour, le désir, l’intimité et la poésie, les œuvres de l'exposition seront conçues par des artistes d'ici et d'ailleurs issus du milieu des arts visuels, de la performance, de la musique, de la réalité virtuelle, de l'écriture et du cinéma.

Avant son décès, Leonard Cohen avait donné son accord à l’exposition.

Jusqu’à présent, 18 œuvres (sur 25 prévues) réalisées par 40 artistes originaires de 10 pays feront partie de l’exposition, dont celles de 20 musiciens, de 13 artistes visuels et de 7 cinéastes.

« Je suis vraiment très fier de cette exposition sur Leonard Cohen […] qui se veut un hommage à cette star qui est profondément locale, mais instantanément planétaire. […] Cohen a constellé notre imagination collective de réflexions et de chansons sur plusieurs sujets et thèmes qui nous touchent tous en tant qu’êtres humains », a indiqué dans un communiqué John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art contemporain.

Le commissaire invité Victor Shiffman a également préparé l'exposition.

Quelques œuvres en détail

Confirmée en janvier dernier, la projection sur le silo numéro 5 de l'artiste américaine Jenny Holzer For Leonard Cohen mettra en valeur des textes en anglais et en français tirés des poèmes, chansons et autres écrits de Cohen. Les musiciens Lou Doillon, Jean Leloup et Ariane Moffatt y participent. Le public pourra assister à la projection cinq soirs, du 7 au 11 novembre.

L’installation vidéo multiécran de l’artiste Candice Breitz I’m Your Man (A Portrait of Leonard Cohen) rassemblera des grands admirateurs du chanteur. Candice Breitz a choisi 18 hommes qui ont chacun interprété leur version de la pièce homonyme de l’album I’m Your Man (1988). Le Shaar Hashomayim Synagogue Choir, le choeur de la synagogue de Westmount à laquelle Leonard Cohen a appartenu toute sa vie, a également réinterprété les partitions vocales originales de l’album.

Les cinéastes Kara Blake et Ari Folman proposeront respectivement les installations The Offerings [Les offrandes], une expérience dans les chemins de la pensée de Cohen, et une « Depression box », où le spectateur sera confronté à la noirceur et aux démons de la dépression, des thèmes omniprésents dans l’œuvre de Leonard Cohen.

La musique ne sera bien sûr pas en reste dans l’exposition. À l’écoute de Leonard [Listening to Leonard] proposera des reprises de chansons par des artistes locaux et internationaux, tels qu’Ariane Moffatt (avec l’OSM), Jean Leloup, Chilly Gonzales, Jarvis Cocker, Moby et Socalled.

Leonard Cohen est mort le 7 novembre dernier, peu après avoir fait paraître un dernier album très bien accueilli par la critique.

Plus d'articles

Commentaires