La Ville de Montréal devra verser quelque 1,5 million de dollars en indemnités à des citoyens touchés par l'inondation du 30 octobre dernier, selon un spécialiste de nettoyage après sinistre. Des centaines de résidences ont été inondées à la suite d'un bris d'aqueduc à la fin du mois dernier, dans le quartier Saint-Michel.

Les réclamations pourraient atteindre un montant record puisque plusieurs sous-sols inondés sont, de fait, des appartements. Outre les logements inondés, les garages submergés contenaient souvent une voiture.

Le directeur de Qualinet, Yves Drapeau, soutient que son entreprise de nettoyage après sinistre est intervenue dans environ 75 maisons de Saint-Michel et que le prix des travaux oscille entre 2500 $ et 75 000 $ selon le cas.

M. Drapeau soutient que les dégâts sont similaires à ceux constatés lors du bris d'aqueduc survenu dans le même quartier en 2002. Cette inondation avait entraîné le versement de 1,5 million de dollars en indemnités, soit le montant le plus élevé de l'histoire versé par Montréal à la suite d'un même sinistre.

Un bris majeur d'aqueduc survenu sur le boulevard Pie-IX a forcé l'évacuation de 250 personnes à la fin d'octobre. Le bris d'aqueduc avait également entraîné un avis d'ébullition d'eau touchant 80 000 Montréalais.

Pour écouter le reportage de René Saint-Louis sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires