Retour

Un centre de tri à Cowansville au bord de la faillite

Le centre de tri Récupération 2000 de Cowansville, qui dessert plusieurs municipalités, se retrouve en sérieuses difficultés financières en raison de la crise dans le secteur du recyclage. L'entreprise pourrait fermer ses portes dans deux semaines et laisser plusieurs municipalités sans cueillette sélective.

Un texte de Jean-Philippe Robillard

Depuis que la Chine a fermé ses frontières aux importations de matières recyclables et que les prix ont chuté sur les marchés mondiaux, le centre de tri de Cowansville ne cesse d’accumuler les pertes.

Récupération 2000, qui gère le centre indique perdre environ 80 000 $ par mois depuis le début de la crise. Les pertes sont telles que l'entreprise a déposé un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Le directeur général de l’entreprise, Nicolas Therrien, affirme qu’il n’avait pas le choix. « Avec la situation du marché actuel, on n’arrive pas à rencontrer nos obligations […] Il n’y a pas une entreprise qui est capable de continuer à opérer en perdant mois après mois en réalisant une perte financière, c’est impossible », soutient-il.

Le centre de tri, qui dessert plusieurs municipalités de la MRC de Brome-Missisquoi, comme Cowansville et Sutton, pourrait cesser ses opérations le 30 juin si des investisseurs ne se manifestent pas d’ici là, selon Nicolas Therrien.

« Ce n’est pas une menace. On est dans ce processus-là […] On travaille fort pour trouver quelqu’un qui serait intéressé à reprendre la compagnie », explique-t-il.

« S’il n’y a personne qui est intéressé à reprendre l’entreprise, à ce moment-là, les municipalités vont soit devoir trouver un autre centre de tri qui va vouloir accepter leur matière, soit les matières vont se retrouver à l’enfouissement », ajoute M. Therrien.

Le centre de tri de Cowansville traite annuellement 9000 tonnes de matières recyclables. Il emploie 45 personnes.

Le directeur général de Récupération 2000 déplore que le gouvernement du Québec n’ait pas fourni jusqu’à présent une aide financière aux centres de tri pour les aider à surmonter cette crise.

« Depuis le mois d’octobre, novembre, on leur souligne l’importance d’agir puis il n’y a aucun geste de leur part qui a été fait depuis », déplore-t-il.

En janvier dernier, le gouvernement du Québec a débloqué trois millions de dollars pour que les centres de tri se modernisent et améliorent leur produit.

Selon une étude de Recyc-Québec, le centre de tri de Cowansville était considéré à risque en raison de la vétusté de ses installations et de la qualité des ballots de matières recyclables qu’il produit.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité