Retour

Un centre pour les Inuits qui se font soigner à Montréal ne suffit pas à la demande

Les Inuits qui ont besoin de soins médicaux spécialisés doivent souvent descendre à Montréal. Ils peuvent alors se loger au centre Ullivik durant leurs traitements. Mais le centre, ouvert il y a un an, ne fournit pas à la demande.

Un texte d’Annie Hudon-Friceau

Allie Nalakturak vit à Inukjuak. Il a subi un accident vasculaire cérébral en septembre dernier et il est suivi par un cardiologue à Montréal. Il aurait aimé être hébergé au centre Ullivik, auprès d'autres Inuits malades, mais il doit dormir à l'hôtel faute de place.

Le centre Ullivik abrite 91 chambres sur quatre étages. Il est situé à Dorval, à un jet de pierre de l’aéroport Montréal-Trudeau. Le centre, qui a été conçu pour loger environ 4000 personnes par année, en accueille maintenant 8000, mentionne sa directrice, Maggie Putulik.

Maggie Putulik croit que la construction du centre a été mal planifiée. Selon elle, la solution serait de bâtir un hôpital régional au Nunavik. Cela permettrait d’offrir des soins spécialisés aux Inuits, sans avoir à les déraciner.

Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, a refusé de commenter le dossier.

Plus d'articles