Retour

Un chandail de circonstance pour la Classique hivernale

Les joueurs du Canadien ont revêtu pour la première fois le chandail qu'ils porteront contre les Bruins de Boston à l'occasion de la Classique hivernale du 1er janvier 2016, présentée au stade des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, à Foxborough.

Le fait de porter son nouveau chandail donne déjà des idées à Subban. « Je prépare quelque chose de très spécial par rapport à mon équipement pour le match, vous allez voir. »

Le design est inspiré de la riche histoire du Tricolore. Ainsi, la teinte de bleu de la bande principale est la même que celle qui ornait le chandail du Canadien l'année de sa création, en 1909.

Autre référence historique, le C est en blanc tandis que le H est en rouge en guise de rappel de l'uniforme que portait l'équipe en 1924, l'année de sa première victoire en Coupe Stanley. 

La rivalité Canadiens-Bruins n'a pas été oubliée. L'ajout d'un globe terrestre sur les manches est le souvenir du titre mondial remporté par le Tricolore au cours de la saison qui a suivi la première Coupe Stanley de l'équipe. La saison 1924-1925 a en effet marqué l'entrée des Bruins dans la Ligue nationale et, du même coup, le début d'une longue et tenace rivalité.

« En cherchant un style de chandail qui serait à propos à l'occasion d'un match extérieur contre les Bruins, nous avons voulu rendre hommage aux affrontements précédents avec nos hôtes », souligne le vice-président exécutif et chef de l'exploitation, Kevin Gilmore.

Autre clin d'oeil aux méchants Bruins : le collet rouge vif. Le même ornait le chandail du Canadien à l'époque de la « Punch Line » de Maurice Richard, Hector « Toe » Blake et Elmer Lach pendant la saison 1945-1946. Cette année-là, le Canadien avait remporté une sixième Coupe Stanley contre... les Bruins de Boston!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine