Retour

Un citoyen milite depuis 16 ans pour une salle de concert à l’école Joseph-François-Perreault

Ron Fitzsimmons milite ardemment pour que les élèves de l'école secondaire Joseph-François Perreault, reconnue pour son programme de musique, aient une salle de concert pour remplacer l'auditorium et les salles de répétition beaucoup trop petits et même dommageables pour l'ouïe. Depuis 16 ans, il interpelle chaque mois les élus et responsables de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) sur le sujet.

Un reportage de Marie-France Bélanger

Le 25 janvier dernier, lors du Conseil des commissaires de la CSDM, Ron Fitzsimmons, un chauffeur d'autobus anglophone à la retraite, est revenu à la charge, avec la même question, comme il le fait chaque mois, depuis une dizaine d'années.

Sa question est toujours la même, avec quelques variantes: « Je demande à Madame la présidente quand est-ce qu'on va avoir notre salle de concert à l'école Joseph-François-Perreault », explique le citoyen déterminé.

Ron Fitzsimmons précise qu'il n'a jamais manqué une seule séance du Conseil des commissaires de la CSDM depuis 16 ans. « Les commissaires me connaissent tous », dit-il, tout comme les membres du public qui assistent à ces rencontres mensuelles.

Ron Fitzsimmons est un amateur de musique classique, sans être musicien. Son engagement a commencé lorsqu'il est devenu parent bénévole, il y a 18 ans, pour transporter les instruments de musique des élèves lors des concerts extérieurs.

Exaspéré par cette tâche exigeante tout particulièrement en hiver, il a eu l'idée de demander aux élus de la commission scolaire la construction d'une salle de concert adjacente à l'école. « Ils [les élèves] mettent tellement d'efforts dans ce qu'ils font. Il faut qu'ils aient une récompense », souligne-t-il.

Même si sa fille ne fréquente plus l'établissement depuis longtemps, il est toujours fasciné par le talent des jeunes et il est demeuré un ardent défenseur de l'école Joseph-François Perreault.

Exemple de ténacité

Pour Éric Levasseur, directeur du département de musique de l'école, Ron Fitzsimmons est un exemple de ténacité pour les élèves. « On a une idée en tête. On est convaincu que c'est la bonne chose. On ne lâche pas le morceau », ajoute-t-il.

Pas étonnant que des élèves de l'école Joseph-François-Perreault l'ait surnommé, Ron – La Légende.

Le directeur de l'école, Éric Dionne, salue l'engagement de ce bénévole hors du commun qui tente depuis des années de sensibiliser les élus à l'importance d'une salle de concert. « On est à peu près la seule école, qui a un programme de musique, mais qui n'a pas de salle de concert », explique-t-il. Or, une telle installation est importante pour amener cette pédagogie-là plus loin, dit-il.

La détermination de Ron Fitzsimmons a porté fruit.

Selon la CSDM, il ne reste qu'à régler l'achat d'une parcelle de terrain à la ville de Montréal avant de déposer une demande de financement au gouvernement du Québec pour la construction de cette salle tant attendue.

Ron Fitzsimmons entend maintenant interpeller les élus municipaux, comme il l'a fait avec ceux de la commission scolaire. Il ajoute en riant que Denis Coderre, le maire de Montréal, va lui aussi faire sa connaissance prochainement.

Je ne vais jamais lâcher jusqu'à ce qu'il y a ait la première pelletée de terre.

Ron Fitzimmons

Plus d'articles