Retour

Un code vestimentaire pour les chauffeurs de taxi à l'aéroport Montréal-Trudeau

Les chauffeurs de taxi qui sont postés à l'aéroport international Montréal-Trudeau en attente de clients ne pourront plus être habillés n'importe comment.

À compter du 15 novembre, les chauffeurs qui détiennent un permis pour desservir l'aéroport seront assujettis à un code vestimentaire. Ils devront porter :

  • une chemise ou un polo (sans logo proéminent);
  • un pantalon de ville;
  • des chaussures fermées.

La vice-présidente aux affaires publiques chez Aéroports de Montréal (ADM), Christiane Beaulieu, décrit ainsi ce qui sera désormais proscrit : « Les pantalons de jogging, des jeans qui sont un peu tout croches [sic], des gens qui portent des gougounes, des casquettes qui ne sont pas propres », etc.

Mme Beaulieu affirme qu'il s'effectue un million de courses en taxi chaque année à partir de l'aéroport. Or, ces chauffeurs de taxi représentent souvent le premier contact qu'ont les touristes et autres visiteurs dans la métropole. D'où l'importance de faire bonne impression.

« La majorité des chauffeurs de taxi sont bien habillés », précise Mme Beaulieu. « Donc pourquoi ne pas uniformiser cette approche d'être propre? », demande-t-elle.

Des voitures moins vieilles

D'autres mesures seront implantées, concernant les voitures-taxis cette fois : « Depuis longtemps, on demandait des voitures d'au maximum cinq ans. Là, on va baisser l'âge des voitures à quatre ans », explique Christiane Beaulieu.

ADM effectue du même souffle un virage vert en faisant passer de 43 à 108 le nombre de véhicules taxis hybrides, sur un total de quelque 300 voitures.

De plus, ADM veut mettre plus de minifourgonnettes à la disposition des clients, qui voyagent de plus en plus souvent en famille, avec de nombreuses valises. Le quart de la flotte devra être composé de minifourgonnettes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine