Retour

Un deuxième projet pilote pour suivre à la trace les sols contaminés

Le chantier du futur écoquartier Technopôle Angus accueillera un projet pilote sur la traçabilité des sols contaminés, a annoncé jeudi matin la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, Isabelle Melançon.

Ce développement sera construit sur l’ancien site industriel Shop Angus, dont les sols doivent être décontaminés, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie,.

Le projet pilote utilisera l’outil de gestion Traces pour suivre toutes les étapes du déplacement des sols depuis le chantier jusqu’à l’endroit où ils seront traités ou enfouis.

Cette application doit permettre de réaliser des transactions encryptées, confidentielles et archivées. Elle a été créée par l’entreprise WikiNet et le Réseau Environnement, un organisme sans but lucratif qui veut promouvoir les bonnes pratiques et l’innovation en environnement.

Un premier projet pilote de ce type a été annoncé en mars dernier dans le cadre des travaux de réhabilitation de l'ancienne cour de voirie d'Outremont, à Montréal.

Règlementation souhaitée

La ministre Melançon a indiqué en conférence de presse qu’elle souhaitait, à la suite des deux projets pilotes, en « arriver à des exigences réglementaires » sur le traitement des sols contaminé.

Cela permettrait d’assurer « une saine concurrence dans l’industrie du traitement et de l’enfouissement sécuritaires des sols », a-t-elle ajouté.

Pour l'instant, aucun règlement n'est en vigueur pour empêcher l'enfouissement illégal de sols contaminés.

La ministre a aussi annoncé la mise en œuvre d’un projet pilote de certification du personnel technique travaillant sur les terrains contaminés.

Mme Melançon a rappelé que des sols contaminés du Québec sont parfois déversés dans des lieux non autorisés. La Sûreté du Québec et le ministère de l'Environnement enquêtent depuis 2015 sur une tentative de prise de contrôle de la gestion et du transport des sols contaminés par le crime organisé, a révélé le quotidien La Presse en mars dernier.

Avec des informations de Marc Verreault

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine