Retour

Un directeur de garderies accusé de possession de pornographie juvénile

Un cadre d'une chaîne de garderies privées de Brossard a été accusé mercredi de possession de pornographie juvénile.

Christopher Pattichis, 42 ans, est aussi responsable de la comptabilité et du système informatique de l’établissement. Les policiers ont saisi une vingtaine de fichiers informatiques à sa résidence, pour expertise.

Selon le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), les parents des enfants qui fréquentent la garderie n’ont toutefois pas à s’inquiéter. « Lorsque M. Pattichis se déplaçait à la garderie, en aucun temps il n’était seul avec les enfants, étant toujours accompagné d’une éducatrice », précise un communiqué du SPAL.

« À ce stade-ci de l'enquête, aucune image d’enfants de la garderie n'a été trouvée dans les fichiers perquisitionnés au domicile de l'accusé », a ajouté le SPAL.

M. Pattichis a été remis en liberté sous conditions. Il ne pourra pas entrer en contact avec des mineurs.

La Direction de la protection de la jeunesse et le ministère de la Famille ont été avisés en raison de la nature des accusations contre M. Pattichis.

Il a fait les manchettes à quelques reprises au cours des dernières années pour d'autres incidents en lien avec la chaîne de garderies G-Souriant.

En 2012, deux responsables de la chaîne ont été accusés d'avoir battu un de leurs employés. Une éducatrice a également été renvoyée plus tôt cette année parce qu'elle aurait frappé des enfants.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde