Il est écrit dans la description de l'émission Les échangistes que ces derniers sont là pour pimenter les soirées. On a décidé d'aller à leur rencontre pour les connaître un peu plus. Le sémillant Alex Perron gravite dans l'univers artistique québécois à titre d'humoriste, d'animateur, d'acteur et tout dernièrement de coach de vie amoureuse.

Ça fait déjà trois étés que vous êtes aux échangistes. Vous a-t-on demandé de parrainer une des recrues de cette année?

Non, pas cette année. Mais, j’ai des conseils généraux à donner. Il faut tellement rester succinct. Il ne faut pas commencer à se raconter soi-même quand c’est l’invité qu’on veut mettre en lumière. Et garder sa propre couleur, c’est très important.

Vous êtes-vous déjà mis les pieds dans les plats à l’émission?

Non. Mais, j’ai déjà  vécu un malaise avec Marie-Chantal Toupin. Elle avait vraiment eu un gros moment d’émotion personnel qu’on n’avait pas vu venir. Elle s’est ouverte sur le fait qu’elle n’était pas invitée aux spectacles de la fête nationale et elle trouvait ça difficile à vivre. Même durant la pause, on restait sur une corde raide, car on voulait lui laisser vivre son moment, mais l’émission devait reprendre son rythme après la pause. Quand il y a un moment comme celui-là, après tu marches sur des œufs tout le reste de l’émission. Tu sens que la personne est fragile.

Quel est votre rôle à cette émission? Quel est votre casting?

Je pense que je suis là pour mon côté divertissant. On me couple souvent avec un Patrick Masbourian ou une Nathalie Petrowski, qui sont plus cérébraux. Je le sais que je suis capable de poser des questions plus sérieuses, mais ça me va de ne pas jouer ce rôle-là. Je viens d’un groupe, Les Mecs Comiques, donc je n’ai pas d'orgueil au travail. Je suis un gars d’équipe et mon but, c’est qu’on ait un bon show. Je vais me mouler selon les besoins : sérieux ou comique. Je m’en fous si je ne pose pas toutes mes questions!

Quel invité avez-vous hâte de rencontrer?

Quand quelqu’un est mystérieux, ça me parle beaucoup. J’ai été comblé par Hubert Lenoir. J’étais intrigué par le personnage. Il y a aussi Isabel Richer, la comédienne. Les deux fois où elle était de passage sur le plateau, j’étais très heureux d’y être aussi. Si Xavier Dolan venait à l’émission, je voudrais être là! Il est phénoménal. Il y a quelque chose de grandiose dans ses idées qui côtoient sa fragilité. Je suis comblé juste d’être en la présence de ce genre de personnalité. Les observer dans les coulisses, voir de quoi ils parlent avec les autres…

Avez-vous toute la liberté de parole que vous voulez?

Totalement! Et ça part énormément de Pénélope, qui nous laisse beaucoup de place. Elle orchestre les entrevues avec nous afin que ça donne le meilleur. Elle n’a pas besoin de poser toutes les questions. Ça paraît qu’elle est ouverte, qu’elle s’adapte à nous et qu’elle a confiance en sa gang.

Avec quel échangiste voudriez-vous prendre un coup dans les coulisses?

Bon. France Castel, c’est fait. J’aimerais ça voir Nathalie Petrowski saoule!

Avec quel échangiste aimeriez-vous vous obstiner en ondes?

J’aimerais ça avoir un petit crêpage de chignon avec Manal!

Avec quel échangiste risque-t-il d’y avoir un rapprochement amical?

Jean-Sébastien Girard parce qu’il me fait beaucoup rire et c’est quelqu’un qui a énormément de culture. Il a quelque chose de mononcle, un petit mononcle le fun.

À l’automne, Alex Perron commencera sa tournée de conférence humoristique en tant que coach de vie amoureuse. Il sera en rodage à l’occasion du Zoofest cet été.

***

Les échangistes

Du lundi au jeudi à 21 h à ICI Radio-Canada Télé

Plus d'articles