Retour

Un échangiste à la fois : Anne-Marie Withenshaw

Il est écrit dans la description de l'émission Les échangistes que ces derniers sont là pour pimenter les soirées. On a décidé d'aller à leur rencontre pour les connaître un peu plus. Nouvelle recrue de la saison estivale, Anne-Marie fait partie de l'univers télévisuel québécois depuis 1998 alors qu'elle faisait ses débuts en tant que VJ à MusiquePlus. Elle est aujourd'hui productrice, animatrice, chroniqueuse et auteure ainsi que grande passionnée de gastronomie, de musique, de télévision, de mode, etc.

Il s’agit de votre première saison avec Les échangistes et vous semblez déjà totalement à l’aise, un peu comme si c’était votre famille. Qu’est-ce qui fait que c’est aussi facile pour vous?

Je connais la majorité des échangistes. J’ai déjà travaillé avec la plupart d’entre eux. J’ai travaillé durant la dernière année avec Nathalie Petrowski à C’est juste de la TV. Isabelle Racicot et Patrick Masbourian ont déjà travaillé à Flash. Philippe Fehmiu, je le connais depuis 10 ans, on travaillait ensemble au 24 h de Tremblant. De plus, Pénélope est super généreuse, elle nous laisse tellement de place.

Qu’est-ce que vous aimez de cette émission?

C’est un grand plateau où tout peut arriver. Ce qui me fait capoter, c’est quand je suis là pour des prestations musicales parce que c’est mes origines télévisuelles et je ne me tanne jamais de ça.

Quel invité avez-vous hâte de rencontrer?

Je veux être sur le plateau pendant le passage de Seal qui sera à l’émission le 28 juin. Je ne l’ai jamais rencontré. J’ai un souvenir de l’avoir vu à Benezra et je le trouvais fascinant.

Quel titre d’échangistes voudriez-vous avoir à la fin de la saison : la plus drôle, la plus intelligente, celle qui mange le plus de popcorn en coulisses?

Côté nourriture, tout le monde connaît déjà ma réputation, alors peut-être l’échangiste la plus surprenante.

Avez-vous un désir secret à réaliser d’ici la fin de la saison?

Je dirais que, grâce à toutes les émissions de variétés qu’on a à la télévision québécoise, mes désirs sont pas mal assouvis; je pense à Ici on chante, à Prière de ne pas envoyer de fleurs et à En direct de l’univers. Toutefois, j’aimerais jouer de la guitare ou être choriste dans le “house band” pour un aller à la pause.

Pour faire un clin d’œil à l’émission C’est juste de la TV, que vous animez sur les ondes d’ICI ARTV, qu’est-ce qui vous allume et qu’est-ce que vous enverriez au réparateur à l’émission Les échangistes?

Ça m’allume : Clairement les invités musicaux. Les échangistes est une émission d’entrevues, mais, quand il y a des prestations, je me retrouve spectatrice et j’aime beaucoup ça.

Le réparateur : Le temps; ça passe toujours trop vite. On veut toujours parler plus longtemps.

Avec quel échangiste voudriez-vous prendre un coup dans les coulisses?

Je dirais Nathalie Petrowski. Je l’ai déjà vue chanter Les soirs de scotch dans un karaoké et c’était très divertissant. Elle était en duo avec Thérèse Parisien, rien de moins. Les gens ont le franc-parler quand ils sont saouls, imagine un instant Nathalie Petrowski.

Avec quel échangiste aimeriez-vous vous obstiner en ondes?

Alex Perron, c’est le plus détestable des échangistes.

Avec quel échangiste risque-t-il d’y avoir un rapprochement amical?

Avec Jean-François Breau, il est doux. Il est comme un pull en cachemire. Et Jay Du Temple, je vais bientôt devenir son “bro”.

Outre Les échangistes, on retrouve Anne-Marie à la barre de l’émission Les samedis d’Anne-Marie sur ICI Musique durant tout l’été, les samedis de 12 h à 14 h. De plus, l’émission C’est juste de la TV sera de retour cet automne pour une 12e saison sur les ondes d’ICI ARTV.

***

Les échangistes

Du lundi au jeudi à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé

Plus d'articles

Vidéo du jour


Perroquet qui chante