Retour

Un ex-entraîneur de l’École nationale de cirque plaide coupable pour des crimes sexuels

Marcelo Berti Marques s'est reconnu coupable de leurre d'enfant et d'incitation à des contacts sexuels. Un de ses anciens élèves âgé de 15 ans avait entre autres raconté à Radio-Canada avoir reçu par Internet une photo de M. Berti Marques nu, accompagnée de propos de nature sexuelle, le 21 avril dernier.

Un texte de Geneviève Garon

L’homme de 44 ans est détenu depuis son arrestation à Montréal il y a plus d’un mois. Le tribunal avait refusé de le remettre en liberté et il restera derrière les barreaux jusqu’à sa prochaine audience prévue en septembre. Un rapport présentenciel sera produit d’ici là pour déterminer la peine à lui imposer, a indiqué son avocat Michael Morena, qui a souligné que son client est sans antécédents judiciaires.

En échange d’un plaidoyer de culpabilité, la Couronne a retiré les deux autres chefs d’accusation qui pesaient contre M. Berti Marques, soit possession de pornographie juvénile et avoir rendu accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite.

L’ancien entraîneur de l’École nationale de cirque écopera d’une peine minimale de six mois de prison, pouvant aller jusqu’à deux ans moins un jour. Il a plaidé coupable à des accusations par voie sommaire, ce qui rend les peines plus clémentes.

Le ressortissant brésilien était arrivé au Canada il y a deux ans pour travailler dans le monde du cirque. Il enseignait principalement à des jeunes de 13 à 17 ans dans l’école montréalaise de renommée internationale.

Plus d'articles