Retour

Un jeu vidéo montréalais sur le travail des enfants sera présenté à l’E3

Le travail des enfants n'a rien d'amusant. C'est exactement pour cette raison que neuf étudiants du Centre de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) à Montréal ont conçu Minors, un jeu vidéo pour sensibiliser à cette cause qu'ils iront présenter à l'Electronic Entertainment Expo (E3), le plus important salon de jeux vidéo au monde.

Un texte de Karl-Philip Vallée

Dans Minors, deux joueurs incarnent des enfants et doivent travailler de concert dans une mine pour respecter leur quota quotidien et rapporter leur maigre salaire dans leur village.

Les deux coéquipiers doivent ensuite distribuer l’argent qu’ils ont obtenu pour nourrir et soigner les villageois. Le but du jeu : garder les villageois en vie jusqu’à la fin de la partie.

« On a voulu que le jeu soit un peu punitif pour faire ressentir aux joueurs le côté stressant et difficile de cette tâche, explique Éva-Léa Longue Ngambi, artiste de personnages dans l’équipe de l’UQAT. Les quotas sont volontairement difficiles à atteindre pour qu’il y ait des choix à faire. On veut que le joueur se dise “J’ai juste 50 sous, je ne peux pas sauver tout le monde” pour que ça laisse cette impression aux gens. »

Pour sensibiliser les joueurs davantage à la cause du travail des enfants, l’équipe a ajouté une mécanique de jeu qui fait fluctuer le prix des minerais au cours de partie en fonction de l’actualité.

La sortie d’un nouveau téléphone populaire peut donc complètement changer le cours d’une journée et ruiner les joueurs qui ne s’adaptent pas rapidement.

« On a rajouté ça comme mécanique pour que les joueurs se rendent compte qu’il y a beaucoup des actions qu’on pose qui ont un impact sur l’exploitation des mineurs dans les pays en développement », souligne Mme Longue Ngambi.

« Un sens du détail et du dévouement »

Les neuf heureux gagnants s’envoleront sous peu vers l’E3, à Los Angeles, où ils pourront présenter leur jeu aux médias venus de partout dans le monde.

Le salon sera aussi l’occasion de rencontrer des acteurs importants de l’industrie, dont les représentants de la plupart des grands studios, ainsi que ceux de nombreux studios indépendants.

L’équipe de l’UQAT a remporté ce privilège après sa victoire au Concours de jeux vidéo étudiant de l’Association canadienne du logiciel de divertissement (ALD), dont sont membres la plupart des grands studios canadiens comme ceux d’Ubisoft, de Nintendo, de Sony et de Microsoft.

Minors avait à l'origine été créé pour un autre concours universitaire, celui-là organisé par Ubisoft Montréal. Il y avait également remporté les grands honneurs, en plus d’un prix pour la meilleure expérience utilisateur. Ces prix étaient accompagnés de bourses totalisant 10 000 $.

Le jeu en trois dimensions a été conçu en à peine 10 semaines en tant que projet extrascolaire.

Dans un communiqué, le président du jury du Concours universitaire Ubisoft Montréal, Julien Desaulniers, a souligné la qualité du jeu conçu par les étudiants montréalais de l’UQAT, qui « révèle un grand professionnalisme, un sens du détail et du dévouement. »

Minors est offert en téléchargement gratuit sur la plateforme itch.io.

Plus d'articles