Retour

Un jeune Lavallois prodige de la magie rafle plusieurs prix

Un jeune Lavallois de 14 ans fait sa marque dans le monde de la magie. Philippe Thériault vient de remporter le grand prix du Concours international de magie Michel Cailloux, à Québec, dans une compétition où il affrontait des adultes.

Un texte de Francis Labbé

Le dimanche 6 septembre dernier, il a remporté d'abord le prix de magie de scène dans la catégorie des jeunes, avant de remporter le prix coup de coeur et le grand prix. Dans ce dernier cas, il était en compétition avec des adultes.

« Le niveau de compétition était très élevé », confirme Philippe Thériault. « J'étais très fier d'avoir gagné la grande finale. »

Le père de Philippe, André, était également très fier de son fils.

Philippe a remporté un montant total de 3250 $ en bourses grâce à ses performances, dont le grand prix de 2500 $.

« On voit que Philippe est un sujet qui peut espérer gagner les olympiques de la magie un jour », affirme Renée-Claude Auclair, présidente et cofondatrice du Festival de magie de Québec.

« Je suis convaincue que Philippe pourra gagner sa vie avec la magie, soit sur scène, ou dans le cadre de performances privées. Il y a des magiciens qui gagnent leur vie avec un numéro particulièrement bien réussi et qui le présentent dans des congrès où autres événements privés du genre », poursuit Mme Auclair.

Luc Langevin impressionné

Le magicien Luc Langevin, bien connu au Québec pour ses spectacles et ses émissions de télé, ne tarissait pas d'éloges à son endroit. « Ce qui m'impressionne le plus, c'est la fluidité de ses mouvements », affirme M. Langevin, qui a assisté au Festival de magie de Québec.

Voici un reportage que nous avons fait sur lui en 2013, alors qu'il n'avait que 12 ans et se préparait à participer pour la première fois au Festival international de magie de Québec. Il y avait d'ailleurs remporté trois prix.

Pour voir la vidéo sur votre mobile, cliquez ici.

Philippe Thériault ne compte pas s'asseoir sur ses lauriers. « Je veux faire plus de spectacles parce que, selon moi, c'est la meilleure façon de progresser », insiste-t-il.

Mais il admet ne pas se servir de ses talents à l'école. « Si on commence ça, ça ne finit plus », affirme-t-il. « Tout le monde veut voir les tours et, ensuite, ils pensent que je triche aux examens ! »

Plus d'articles

Commentaires