Retour

Un match compliqué attend l’Impact à New York

L'Impact de Montréal tentera de décrocher une cinquième victoire de suite, mercredi, contre le New York City FC, au Yankee Stadium. Le défi est de taille face à une équipe qui n'a pas perdu à domicile cette saison.

« C’est une équipe très solide, reconnaît l’entraîneur-chef Rémi Grade. Huit victoires sur neuf matchs à domicile, c’est un très beau parcours. Ce qu’on devra faire, c’est au minimum conserver les valeurs du dernier match sur les joueurs qui seront alignés. Ça, c’est le prérequis. »

« J’ai regardé un peu leur match dimanche. C’est une bonne équipe. On ne change rien, on va là-bas pour prendre des points, pour continuer comme ça à monter au classement. Notre confiance va bien, alors ce sera un match important pour nous », ajoute Nacho Piatti.

Les hommes de Rémi Garde devront se méfier de la force de frappe du New York City FC, mené par des joueurs comme David Villa et Maximiliano Moralez.

La taille de la surface de jeu au Yankee Stadium pourrait aussi jouer en la défaveur du onze montréalais, comme cela a été le cas pour la grande majorité des autres équipes de la MLS cette saison.« Il faudra s’adapter à un terrain beaucoup plus petit qui favorise les duels. Il faudra s’adapter, ne pas refuser le duel, le contact, et être très vigilants parce que c’est une équipe qui peut varier son jeu. C’est un match très compliqué qui nous attend », reconnaît Garde.

Garder le rythme

La tâche ne s’annonce pas facile, mais les joueurs de l’Impact demeurent convaincus qu’ils peuvent causer une surprise.

« On se fout de leur séquence. Si on garde le même rythme, nous sommes très forts en tant qu’équipe. Je crois que nous pouvons l’emporter à New York », lance Jukka Raitala.

Grâce à sa récente séquence de quatre victoires consécutives, le Bleu-blanc-noir se trouve au 6e et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l’Est, un point devant le Fire de Chicago.

« Il ne faut pas relaxer, il faut continuer comme ça et arriver aux séries éliminatoires. Pour nous, c’est très important d’aller à New York et de prendre un point. Et ensuite, même chose ici, à la maison, contre San José », souligne Piatti.

Rémi Garde devra vraisemblablement effectuer une rotation au sein de son effectif. L'Impact a commencé, samedi dernier, une séquence de 7 matchs en 21 jours.

« On aura besoin certainement de tout le monde, en espérant que les rotations n’affectent pas, et c’est ça le plus important pour moi, le niveau d’investissement de chaque joueur dans l’équipe. Dans n’importe quelle équipe de foot, si on n’a pas ça, l’engagement de l’équipe, pour ses coéquipiers, on est en difficulté », insiste l’entraîneur-chef.

Renforts recherchés

Même si l’équipe a retrouvé son rythme de croisière, il se pourrait bien que quelques changements soient apportés à l’ouverture du marché des transferts mardi. Rémi Garde n'a jamais caché qu’il souhaitait obtenir du renfort. Il n’a pas voulu s’étendre sur le sujet en point de presse lundi, mais a confirmé qu’il avait fait ses demandes aux dirigeants.

Questionné sur les récentes rumeurs qui amèneraient l’attaquant français Jimmy Briand à Montréal, l’entraîneur-chef n’a pas nié son intérêt.« Je vous laisse apprécier le joueur. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup », s’est-il contenté de dire.Rémi Garde pourra au moins compter sous peu sur le retour de Kyle Fisher et de Zakaria Diallo en défense. Opéré au tibia en janvier dernier, Fisher est de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers depuis un certain temps déjà et devrait être disponible pour son entraîneur dans une dizaine de jours. De son côté, Diallo devrait être remis de sa rupture au tendon d’Achille dans un mois.Rudy Camacho sera quant à lui absent pour un deuxième match de suite, mercredi, en raison d'une blessure.

Plus d'articles