Retour

"Un nouveau chapitre de ma carrière " - Lemieux

MONTRÉAL -- Le visage tuméfié et marqué par une dure soirée de labeur, David Lemieux s'est dit heureux d'avoir combattu de la sorte devant ses partisans, mais pas entièrement satisfait de sa performance.

Un texte de Jean-François Chabot

" Il y a des choses que j'aurais dû faire dix fois mieux en début de combat et ça m'a coûté l'occasion de le mettre rapidement K.-O. ", a d'abord dit Lemieux avant de rendre hommage à son adversaire pour son courage et sa capacité à s'adapter rapidement.

" Il a vite compris que son plan surprise n'allait pas fonctionner. Il s'est donc placer en mode survie et s'est mis à courir. Le fait qu'il soit gaucher avec en plus un style peu orthodoxe, m'a causé certaines difficultés ", a ensuite admis Lemieux.

Pas reconnu comme le plus patient des boxeurs, (il veut souvent en finir rapidement), Lemieux a certainement un peu aiguisé cette facette de son caractère en devant aller à la limite des 10 rounds.

Le premier à s'en réjouir est son entraîneur Marc Ramsey qui est d'avis que ce que Lemieux a appris samedi soir lui sera d'une grande utilité pour les plans à venir et la suite des choses.

Le promoteur Camille Estefan s'est d'ailleurs dit confiant de pouvoir ficeler bientôt la tenue d'un autre combat pour Lemieux, qui aurait lieu en Californie le 17 décembre et qui serait présenté à l'antenne du réseau américain HBO.

Des projets aussi pour Butler

De son côté, le gagnant de la demi-finale de la soirée, Steven Butler s'est dit heureux de la tournure des événements et de son degré de préparation.

Son entraîneur Rénald Boisvert a parlé d'un jeune homme ayant fait preuve de clame, de précision, de contrôle et de maîtrise de soi.

Motivé au plus haut point par la naissance d'un premier enfant il y a tout juste deux semaines, Butler entrevoit maintenant la possibilité d'affronter les meilleurs boxeurs de sa catégorie au Canada.

Sa prochaine cible, Brendan Cook, a assisté au combat de Butler samedi au Centre Bell.

Une offre de contrat avait déjà été faite, mais Cook avait opté pour une autre option. Mais cette autre avenue s'est évanouie et Butler et son clan comptent bien y aller d'une relance.

" Je suis prêt, mais je pense que lui a peur maintenant ", a lancé Butler qui sait qu'il doit s'affairer à défendre sa nouvelle ceinture IBF nord-américaine.

Plus d'articles