Retour

Un nouveau chapitre pour les librairies indépendantes

Pour certains, ce fut l'occasion d'obtenir la dédicace d'un auteur apprécié. Pour d'autres, ce fut le prétexte parfait pour s'offrir un nouveau bouquin. Mais pour tous, la Journée des libraires indépendants est, chaque année, l'occasion de souligner l'importance de ces petits commerces qui permettent à la littérature de rayonner dans toute sa diversité.

Pour l'occasion, de nombreuses activités étaient organisées samedi dans plus d'une centaine de librairies au pays, notamment à la Librairie de Verdun, où l'écrivain Dany Laferrière se trouvait pour dédicacer son dernier livre Autoportrait de Paris avec chat.

Pour M. Laferrière, membre de l'Académie française depuis 2013, les libraires indépendants sont des endroits essentiels pour la diversité littéraire puisqu'ils font en sorte que l'offre ne soit pas uniquement constituée de « livres qui ont la faveur du moment ».

Après des années difficiles, il semble que les libraires indépendants aient trouvé une recette gagnante en misant des produits diversifiés et hors du commun ainsi qu'un service personnalisé. Une stratégie qui fait l'unanimité, de Montréal à l'Abitibi.

Alors que les ventes de livres sont en baisse dans les grandes chaînes de librairies au Québec, celles des librairies indépendantes ont atteint 231 millions de dollars l'an dernier, un bond de 7 % par rapport à l'année précédente.

Avec les informations d'Olivier Bachand

Plus d'articles