Retour

Un nouveau rapport confirme la dégradation du pont Champlain

Le pont Champlain, notamment ses poutres principales, continue de se dégrader, indique un rapport d'inspection, publié jeudi par la société fédérale qui en assure la gestion.

« Fissurations longitudinales », « fissurations horizontales », « délaminage ou éclatement le long d'un câble de précontrainte », « traces de corrosion et d'efflorescence », « affaissement local de l'enrobé » : les signes de détérioration des structures du pont sont multiples.

Certaines des poutres principales, situées au centre du pont, sont en mauvais état (médiocre ou déficient), ont constaté l'automne dernier les ingénieurs des firmes Dessau et CIMA +, qui ont réalisé l'inspection pour les Ponts Jacques Cartier et Champlain Inc. (PJCCI).

L'épandage de sel au fil des hivers a contribué à la situation. Le sel s'est infiltré dans les poutres, créant de la corrosion.

Les ingénieurs ont également relevé des défaillances sur les poutres de rive, situées sur les côtés du pont.

Pour pallier ce problème, la PJCCI indique que 36 des 100 poutres de rive seront munies d'un treillis métallique d'ici la fin de l'année. 

« Si les câbles devaient céder ou autre chose, il y a un module en dessous qui vient reprendre la pleine charge et qui nous permet d'assurer le passage sécuritaire », explique la directrice des communications de la société.

La société entend poursuivre la pose de treillis sur d'autres poutres de rive les années suivantes.

La PJCCI assure que la structure reste sécuritaire.

Des millions investis jusqu'à la mise en service du nouveau pont

La construction du nouveau pont Champlain ne devrait être achevée qu'en 2018. Le coût total du projet, qui se fera en partenariat public-privé, sera de 4,24 milliards de dollars.

D'ici là, il faudra effectuer des travaux de réparation et de renforcement sur la structure appelée à être démolie.

Les coûts des réparations atteindront 127 millions pour cette année seulement. La facture devrait grimper à 390 millions d'ici quatre ans.

La PJCCI évalue le débit de circulation sur le pont Champlain à 59,4 millions de véhicules par année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine