Retour

Un nouvel appareil pour traiter des problèmes de santé mentale

L'Hôpital général de Montréal va acquérir un deuxième appareil de stimulation magnétique transcrânienne répétitive et un neuronavigateur.

Ces appareils aident les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, de troubles anxieux et de l'humeur, qui ne peuvent pas prendre de médicaments.

La stimulation magnétique transcrânienne répétitive est une technique non invasive de stimulation qui fait intervenir des champs magnétiques ciblant des zones précises du cerveau. Le neuronavigateur, une forme de « GPS », repère les zones du cerveau où il faut intervenir.

« On utilise des pulsations électromagnétiques en plaçant une bobine électromagnétique sur la surface de la tête en délivrant des pulsations rythmées qui sont ressenties comme des picotements alors que le patient est tout à fait alerte, conscient, sans médication, sans anesthésie, sans besoin d’être hospitalisé, sans effets cognitifs secondaires », a expliqué la Dre Michaela Barbarosie, codirectrice de l’Unité de neuromodulation au Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Le traitement est remboursé par la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ). Il est aussi offert à l'Hôpital Douglas et à l'Hôpital Notre-Dame.

L'Hôpital général de Montréal a pu acquérir ces équipements grâce à un don de 400 000 $ provenant de l'initiative Bell Cause pour la cause.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »